vendredi 22 juin 2012

Aujourd'hui, c'est J !

Et oui ! Aujourd'hui est le grand jour ! Le jour J ! Le jour de la sortie de "La Pucelle et le Démon" !!!

Certains d'entre vous ont déjà eu la chance de pouvoir se le procurer... et oui... certains libraires et grandes surfaces étaient encore plus pressés que moi de le voir prendre son essor. ^^

Je ne sais pas pour vous, mais, moi, une fois ce message posté, je m'en vais faire le tour des librairies du coin pour voir si la Pucelle est bien installée.

Passez une bonne journée et si vous attrapez une Pucelle, bonne lecture.

Et comme d'habitude, j'attends vos retours quels qu'ils soient avec impatience.

Oups... J'ai failli oublier... Demain après-midi, je serai en dédicace à l'assemblée générale du club Présences d'Esprits, à l'Ageca, 177 rue de Charonne, 75011 Paris. J'y aurai quelques exemplaires de la Pucelle. Et en prime, il y aura la remise du prix Merlin aux environs de 16h... Venez. :)

A bientôt.

Benedict Taffin

jeudi 14 juin 2012

Surprise...


Et oui, vous ne rêvez pas... un deuxième post en moins d'une huitaine ! Exceptionnel, non ?

En fait, je ne vous ai pas tout dit pour "La pucelle et le démon". Je conservais une surprise dans ma manche. Sur Facebook, sur ma page auteur, Antoine Chalet a fait remarquer à juste titre que ce n'était pas la couverture de mon roman que je montrais mais l'illustration de la couverture de mon roman. Un détail qui ne lui a donc pas échappé. Alors, voici la couverture avec la dite surprise... Regardez tout en bas...



Vous avez vu ? Il n'y a pas de "e" à Bénédicte et les accents ont disparu aussi. Non, ce n'est pas une erreur de l'imprimeur. On ne fait pas ce genre de bourde chez Asgard, voyons. Non, non, c'est délibéré. C'est même à ma demande que mon nom a été changé. Je vous entends d'ici. Quoi ? Mais c'est quoi cette américanisation de son nom ? Elle s'y croit déjà ? Elle veut se faire passer pour ce qu'elle n'est pas et bientôt, elle nous parlera dollar, oubliant ses origines, la traîtresse ! Brûlons là !
Euh... Je m'emballe là, non ? ^^ C'est l'effet Pucelle, sans doute. :)

En fait, quand "Les yeux d'Opale" est sorti voilà presque deux ans, j'ai été amusée de voir que certains sites marchands me prénommaient Benedict et non Bénédicte. Ca me rappelait un voyage scolaire en Allemagne où ma famille d'accueil avait été bien embêtée de constater que non... je n'étais pas un garçon. Et oui, en Allemagne et dans les pays anglo saxons et peut-être ailleurs, Benedict est un prénom masculin. Bref, ça m'amusait beaucoup. Et puis, à la sortie d'Opale, j'ai vu des gens qui refusaient d'acheter des auteurs français parce que... tout le monde le sait, la véritable littérature provient forcément d'outre manche. On sent l'ironie ?Et ça m'agace qu'on décrète ainsi, sur un patronyme, une origine, qu'on est bon ou pas dans un domaine. Alors, l'idée de sortir un roman avec comme prénom Benedict faisait son chemin. Et puis, j'ai rencontré Olivier Peru qui m'a révélé qu'il publiait ses romans non pas sous le nom d'Olivier Peru mais sous celui d'Oliver Peru. Pourquoi ? Parce que ça le bottait et lui permettait de différencier son travail en bd et en littérature. Et là, je me suis décidée à faire le pas, histoire aussi de différencier mes écrits adultes et jeunesses. Et voilà... En lisant "La pucelle et le démon", ce ne sera pas du Bénédicte Taffin que vous lirez mais du Benedict Taffin. Et si cela peut faire réaliser à quelques lecteurs que non, les écrivains français ne pondent pas forcément des daubes, j'en serais infiniment satisfaite. ^^

jeudi 7 juin 2012

La couverture de "La pucelle et le démon"


Je vous ai manqué ? Je suis navrée de ne pas avoir donné plus de nouvelles ces derniers temps, mais j'ai eu beaucoup de choses à gérer dans ma vie dernièrement et peu de temps à consacrer à ce blog.

Comment se sont passées les Futuriales ? demande mon amibe préférée. Très bien. Comme les années précédentes, les organisateurs ont fait un super boulot et le salon fut très convivial. J'ai rencontré plein d'anciens et de nouveaux amis. J'ai discuté avec des gens qui avaient lu Opale et attendaient impatiemment la suite. J'ai eu  aussi le très grand plaisir de remettre son prix à Arnaud Duval pour son premier roman "Les pousse-pierres", un livre que j'ai dévoré et que je vous conseille vivement ! J'ai eu l'impression en donnant son nom au micro d'être à Cannes pour la remise des prix. Les flashs crépitaient de partout et décacheter l'enveloppe, lire le nom, fut une expérience très agréable pour moi. Si vous voulez vous faire votre propre opinion sur la question, la vidéo est ICI.

Sinon, "La pucelle et le démon" poursuit son bonhomme de chemin et il sort le 22 juin dans toutes les bonnes librairies ! Si votre libraire n'en a pas, changez de librairie ! Non, je plaisante... Demandez lui plutôt de vous le commander. Et si vous n'avez pas de librairie près de chez vous, il est déjà disponible sur Amazon. Dépêchez-vous, je crains qu'il n'y en ait pas pour tout le monde. ^^

Vous avez un doute ? Je vais le lever... Aujourd'hui, mon cher éditeur, Thomas Riquet de chez Asgard, reçoit les premiers exemplaires et j'ai le droit de vous montrer la splendide couverture réalisée avec talent par Pascal Quidault. Si vous êtes présent sur FB ou fan du blog Book en Stock, vous avez déjà eu le plaisir de la contempler mais elle si belle que vous y jetterez bien de nouveau un oeil. :)




Uploaded with ImageShack.us


Vos commentaires sont les bienvenus.