jeudi 29 septembre 2016

Installation précaire

Bonjour à tous,

c'est un peu le chaos chez moi en ce moment... Non, non, je ne vous parle pas de mon esprit en ébullition et débordant d'activité. Cet état là est quasi permanent chez moi.

Non, je parle de réel chaos.

Des peintres sont en train de repeindre la maison et notamment mon bureau et j'ai dû migrer dans le salon...

Les inconvénients sont que j'ai moins de place et qu'une fois la famille réunie, il n'y a plus d'espoir de travailler... et surtout que le placard à gâteaux est nettement moins loin... et que la télé me fait face...

Les avantages sont que la lumière est top, que le wifi est beaucoup plus puissant et que ça me change de mon bureau.

Ah, mais vous voudriez voir, peut-être... Voici quelques photos de mon bureau avant la peinture.



Et mon installation précaire...



Et comme vous pouvez le constater, cela ne m'empêche pas d'écrire. J'avance lentement, mais sûrement, sur la seconde aventure de Dimitri Hennessy et j'ai drôlement hâte de que vous le connaissiez !

En attendant, "L'héritier de Clamoria" vous tend les bras. Et n'hésitez pas à en parler à votre libraire ! Les Editions du 38 sont une petite structure et les libraires n'en ont pas forcément entendu parler. Cela nous donnerait un sérieux coup de pouce et nous en avons besoin pour continuer de vous faire plaisir, les éditions du 38 comme moi-même. Je compte sur vous.

A bientôt.

2 commentaires:

  1. Es-tu toujours en situation précaire ?

    Et comment peut faire ton molosse pour se coucher à tes pieds, s'il n'a plus son coussin de bureau ?

    Bisous
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis toujours installée dans le salon, mais plus pour très longtemps. Les peintres ont terminé hier. :) Et le chien a mes pieds comme coussin de bureau. Ca me réchauffe et il aime bien. ^^

      Bisous mon Bernard.

      Supprimer