vendredi 22 mai 2015

Week end de Pentecôte et réécriture d'Onyx à 75%

Petit message du vendredi pour vous tenir au courant des corrections de la loi d'Onyx. Comme vous pouvez le voir dans le titre, aujourd'hui, j'ai atteint les 75% de correction.

Et je suis satisfaite de cette avancée.

J'ai tapé tellement vite ces dernières heures sur mon clavier que j'en ai mal aux doigts, c'est dire.  ^^

Même si je doute pouvoir terminer pour le 1er juin, parce que la fin me semble nécessiter pas mal de travail, j'espère toujours terminer les corrections pour début juin. On verra.

En tout cas, merci à tous pour vos encouragements, ici ou ailleurs, ça me fait très chaud au coeur.

A vendredi pour un nouveau bilan.

10 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il faut y croire, Antoine. Et toi, remets toi à l'écriture ! :D

      Supprimer
  2. Go go go ! :pompom: Chocolat et spéculos pour t'encourager !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chocolat et speculoos. Miam ! Je fonce !!! ^^

      Supprimer
  3. l'Amibe_R Nard23 mai 2015 à 14:47

    Yes !

    déjà 75 % !!! :-)

    A 10 % par semaine, on est bon à mi-juin !

    Bisous
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère avoir terminé avant mi-juin. On verra ce que ça donnera vendredi. :)

      Bisous

      Supprimer
    2. l'Amibe_R Nard29 mai 2015 à 13:25

      C'est bien, on est vendredi !

      Ok, il n'est pas encore minuit.
      Bosse bien ! ;-)
      l'Amibe_R Nard

      Supprimer
    3. l'Amibe_R Nard30 mai 2015 à 16:13

      L'impatience paye ! :-)

      Puisque tu as fini dans le billet suivant.
      Et tu as quasi gagné ton pari.

      Mi-juin, c'est maintenant du quasi certain pour les dernières coquilles.

      Bisous
      l'Amibe_R Nard

      Supprimer
    4. Tu m'as bien aidé dans cette dernière ligne droite. Te savoir aux aguets m'a fortement motivée. ^^ Et oui, a priori, ça devrait être terminé pour mi-juin. En fait, j'espère avoir tout bouclé pour la fin de cette semaine. Ca dépend du temps que me prendra l'écriture des entêtes de chapitre.

      Des bisous mon Bernard.

      Supprimer