mercredi 23 décembre 2015

Joyeux Noël !


Je vous souhaite un joyeux Noël !!!!!




J'aime beaucoup la période de Noël.

C'est un moment chaleureux, familial et pour moi, il rime avec pâtisserie... Je remplis le frigo d'oeufs et de litres de crème, les tiroirs de farine, de chocolat et d'amandes en poudre et il n'y a plus qu'à pétrir, mélanger, battre et surtout... surtout... déguster.



Voici la recette du jour... des petites tartelettes pommes/amandes et une autre pommes/chocolat. Si la recette vous tente, elle provient du blog C'est ma fournée.

Et si vous êtes en manque d'idée cadeau, les éditions du 38 sont là pour vous.

Joyeux Noël à vous...


Et à très bientôt



mardi 8 décembre 2015

Outil de travail...

Aujourd'hui, je voulais vous parler de mon principal outil de travail... J'ai nommé mes... tadamm...


Et oui, mes chaussons...

Ca peut paraître bête, mais quand j'écris, j'ai toujours froid... Et ça n'a strictement aucun rapport avec la température ambiante... Et comme taper sur un clavier en grelottant n'est pas aisé, il me faut trouver des solutions, des solutions chaudes. Et là, je suis au top...

Et puis, les pompons amusent beaucoup mon chien. ^^

Sinon, n'oubliez pas que les fêtes de Noël approchent et quoi de mieux qu'un joli livre à glisser au pied du sapin ? Les éditions du 38 ont pensé à vous et font un tout petit prix, un prix de Folies, pour l'anthologie "Folies" à laquelle j'ai le plaisir de participer. Ce tarif exceptionnel durera tout le mois de décembre. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Et pour les plus férus de "Mais qu'est-ce qu'elle est en train de fabriquer ?", je continue mes corrections sur le roman court de la capitaine Akatz Ielena tout en écrivant une nouvelle. Mais je ne peux vous en dire plus... Chuuut...

On se dit à bientôt...

mercredi 2 décembre 2015

Légendes Abyssales

Un petit mot pour vous faire part d'une excellente nouvelle...

Ma nouvelle  a été sélectionnée pour faire partie de l'anthologie "Légendes Abyssales" aux éditions Mythologica.

Je suis très fière de faire partie de cette aventure aux côtés de Nathalie Dau, Régis Goddyn et Anthony Boulanger. Il y a d'autres auteurs, mais je ne peux vous en révéler les noms, ceux-ci étant annoncés au fur et à mesure par l'équipe des éditions Mythologica sur leur page FB... Ah, le teasing... Il nous aura tous...


La couverture est signée Mathieu Coudray et je la trouve magnifique... Pas vous ?

"Légendes Abyssales" est l'anthologie officielle du Salon Fantastique de Paris qui se déroulera Porte de Champerret du 26 au 28 février. Les places sont gratuites si on les réserve à l'avance sur le site du salon.

Pour ma part, j'aurais le plaisir d'y dédicacer l'anthologie le samedi 27 février. Je suis très heureuse de retourner sur ce salon que j'ai connu sur les Champs Elysées et où j'avais passé un super bon moment entre les lecteurs, auteurs, joueurs de jeux de plateau, rôlistes, médiévistes et cosplayers.

Je vous y donne donc rendez-vous.

mardi 17 novembre 2015

Retour sur l'écriture d'un scénario

C'est dur de reprendre une vie normale après les attentats de Paris, mais il le faut bien. Il faut profiter de ces jours que personne n'a eu la folie de nous voler. Et non, je ne ferai pas d'autre commentaire sur ces événements. Ce n'est pas le but de ce blog et d'autres l'ont fait, le font encore et le feront bien mieux que moi.

Mon scénario est parti pour le concours de scénario du bifff, samedi dernier. En sa compagnie, se trouvaient un synopsis et une note d'intention, les premiers éléments qui sont jaugés par les producteurs et réalisateurs et qui leur font ouvrir ou pas les scénarios.

J'ai beaucoup appris durant cette écriture particulière. Et je tiens tout d'abord à remercier Christophe Lambert pour son aide, (l'auteur, pas l'acteur, hein) et j'en profite d'ailleurs pour vous encourager à lire ses romans car non seulement, Christophe est un homme adorable, mais en plus, c'est un talentueux écrivain. Personnellement, j'ai un faible pour son roman "la Brèche".

Déjà, deux points m'ont surprise d'emblée. Les scénarios s'écrivent au présent et non au passé comme un roman et j'ai dû relire plusieurs fois mon scénario pour être sûre d'avoir bien respecté cette règle qui ne m'est pas habituelle. Et chaque page représente une minute à l'écran. Et là, eh bien, j'ai mis mon texte à la police stipulée dans les règles d'écriture des scénarios, mais j'avoue être incapable d'estimer le temps d'une séquence... Il paraît que c'est un métier. Je veux bien le croire.

J'ai dû faire preuve de concision pour écrire mon scénario. Autant dans un roman, on peut détailler, expliquer, rentrer dans les psychés, autant dans un scénario il faut que ce soit efficace. Si une page du scénario représente une minute à l'écran, on ne peut pas passer une page à décrire le paysage, sauf si vraiment on veut que la caméra filme le paysage pendant une minute... Pourquoi pas, mais dans mon cas, ce n'était pas mon but.

J'ai dû penser aux images bien plus qu'à l'accoutumée, mais pas du tout de la même manière. On me dit souvent que j'ai une écriture immersive et qui a un côté très visuel. Si, si, on me dit ça... Dans un roman, je passe du temps à décrire les lieux, les ambiances, à faire entrer les lecteurs dans mon univers. Les images défilent dans ma tête et je les retranscris le plus fidèlement possible en mots. Pour le scénario, pas besoin d'entrer dans les détails... Pas besoin de dire qu'il y a 3 chaises dans la pièce, que l'une d'elle a été réparée à la va-vite, qu'aucune ne se ressemble, qu'elles viennent du dépôt-vente du coin... Non... Tout ce qui ferait le sel de cette description dans un roman n'a pas lieu d'être dans un scénario. On se contentera de dire qu'il y a un trio de chaises usagées et disparates. Ce sera ensuite à toute une équipe de décorateurs de recréer l'ambiance que vous décrivez... Et on peut même aller plus loin, car en fait, à moins d'avoir besoin dans la scène de ces 3 chaises, on n'en parlera pas dans le scénario. On décrira plutôt une vieille salle à manger de bric et de broc. Le but est de créer une image chez le lecteur, réalisateur, acteur, producteur, avec la description la plus concise et la plus parlante possible. Et ce n'est pas une mince affaire...

Et puis, il y a les dialogues... qui doivent être, là aussi, concis et apporter une information sur l'intrigue ou un personnage. Et où il faut laisser la part belle aux acteurs en évitant de dire sur quel ton doit être dite telle ou telle réplique. Le dialogue doit être suffisamment parlant pour que l'acteur n'ait pas de doute sur la façon de l'interpréter.

Il y a encore pas mal de petites subtilités scénaristiques, mais c'est plus de la technique qu'autre chose.

Bref, j'ai beaucoup appris. Je me suis beaucoup amusée. Et j'ai hâte d'écrire un autre scénario, même si ce n'est pas d'actualité.

Là, je vais reprendre le roman court écrit peu avant l'été. J'ai eu le temps de cogiter dessus et d'oublier tout ce que j'avais pu en penser. J'ai donc un bel esprit neuf pour entreprendre de l'améliorer. Et je me demande à quel point cette expérience scénaristique va modifier mon écriture.

Je vous donnerai rapidement des nouvelles...


lundi 19 octobre 2015

Scénario toujours en cours.

Et non, je n'ai pas disparu dans une faille spatio temporelle... Quoi que... Peut-on jamais savoir quand on a basculé dans une faille spatio temporelle ?

J'alterne juste entre les périodes de travail intensif sur mon scénario et les rhumes, grippes et autres virus sympathiques de ce début d'automne. Du coup, il est vrai qu'un post par mois sur ce blog me semble un bon rythme.

Le scénario n'est pas encore terminé. La date limite du concours est le 15 novembre et il me reste encore beaucoup de travail. En fait, il me reste surtout à éliminer ce qu'il y a en trop, simplifier l'intrigue, faire disparaître des personnages qui ne sont pas si utiles que ça... Ecrire un scénario apprend vraiment à se concentrer sur l'essentiel. C'est une autre façon de penser... Il faudra que je vous raconte.

Je vous tiens au courant, mais sauf événement marquant, vous ne devriez pas avoir de mes nouvelles avant le 15 novembre.

Au mois prochain, donc.

mercredi 16 septembre 2015

Cités Bulles ! Yess !

La semaine dernière, je vous parlais du recueil Folies des Editions du 38 où ma nouvelle "Werlacht" figure en compagnie de 10 autres textes.

Cette semaine, hier, en fait, j'ai eu la joie d'apprendre que ma nouvelle "Bulle de bonheur" fera partie du nouveau recueil de la Collection du Fou des Editions du 38, "Cités Bulles". La capitaine Akatz Ielena et Isidore Laime seront de nouveau les héros de cette histoire. J'avais trop aimé ces personnages quand j'ai rédigé Werlacht pour ne pas leur faire connaître de nouvelles aventures.


Comme pour le recueil "Folies", la couverture est magnifique. Il n'y manque plus que les noms des auteurs.

Je vous tiendrai au courant de sa sortie, prévue en 2016, je crois. En attendant, je vous invite à lire les parutions des Editions du 38. Il y en a pour tous les goûts et c'est de la qualité. Et c'est par ici.

lundi 7 septembre 2015

Rentrée 2015

Et oui, c'est la rentrée. Pas possible de l'oublier, le temps actuel est un vrai temps d'automne !

Qu'est-ce que j'ai fait durant ces deux derniers mois ? Pas d'écriture. Ca fait du bien ce genre de coupures. On revient, la tête emplie de nouvelles idées. Et puis, je dois bien l'avouer... cette année, je devais me dédier à des travaux d'intérieur et aujourd'hui, l'enduit n'a presque plus de mystères pour moi. Je vous fait grâce des photos...

En ce début de septembre, c'est comme le nouvel an, c'est le temps des projets et des bonnes résolutions...

Alors, déjà, si vous n'avez pas encore votre recueil "Folies" aux Editions du 38, je vous invite à vous procurer la version papier, sortie le 31 juillet. Allez, je suis sympa, voici le lien sur Amazon... Dedans, vous trouverez 11 nouvelles toutes plus délirantes les unes que les autres...


Et sinon, je tente une grande première, une grande première pour moi. Je me lance dans le scénario... Non, non, je ne suis pas tombée sur la tête... Enfin, pas récemment... En fait, le BIFFF organise un concours de scénario et je me suis dit "pourquoi pas". Je ne peux pas vous en dire plus, à part que je travaille sur ce projet à temps plein et que j'ai donc dû remettre à plus tard la correction de mon roman en 5 jours. Ah si, je peux vous donner le lien du concours. Si ça vous tente d'essayer... C'est ICI. Dites-moi si vous êtes aussi fous que moi...

Bon, il faut que j'y retourne. Je ne faisais que passer. D'ailleurs, je risque d'être fort silencieuse sur les réseaux sociaux d'ici la date butoir. Vous voilà prévenus.

A bientôt

jeudi 2 juillet 2015

Un roman en 5 jours !

Dans mon précédent post, je vous parlais de ma petite folie du moment : écrire un roman en 5 jours. Et... j'ai relevé le challenge avec brio. J'ai terminé ce roman racontant une nouvelle aventure de la capitaine Akatz Ielena, hier soir, soit 5 jours après son début. Et je suis très fière de moi. Le bébé fait un peu plus de 30000 mots, soit environ 172 000 signes, espaces comprises. Il ne lui manque plus qu'un titre.

Du coup, je me suis dit que ce serait bien de vous révéler ce que j'ai retiré de cette expérience. Des fois que d'autres voudraient s'y mettre...

Alors, déjà, le scénario et la connaissance de ses personnages principaux sont vraiment primordiaux. Comme il faut aller très vite, le scénario doit être suffisamment détaillé pour permettre de ne se poser aucune question durant la rédaction. Et pour avoir un scénario qui tient la route, il faut bien connaître les réactions de ses personnages principaux, histoire qu'ils ne décident pas brusquement de faire autrement que ce qui était prévu. Ceci dit, j'ai fait quelques modifications, mineures, en cours de route. On ne se refait pas...

Ensuite, il ne faut pas douter... Il faut foncer en avant, encore et encore, même si ce n'est pas parfait, même si on reviendrait bien en arrière pour peaufiner telle scène ou tel personnage. Non. C'est strictement interdit. Tout retour en arrière implique une perte de temps et donc de repousser la date de fin de l'écriture du roman.  C'est une super bonne méthode pour les gens qui doutent, qui reviennent en arrière, peaufinent un texte qu'ils devront jeter deux jours plus tard parce qu'il ne correspond plus au reste du roman... Du vécu pour moi. Non. Tout ce qui ne va pas doit être vu dans la phase suivante, celle des corrections. Mais là, ne m'en demandez pas trop, je n'ai pas encore attaqué cette phase, j'attends déjà le retour de mon premier bêtalecteur, mon homme. Je vous dirais...

Il faut être en bonne condition physique. Oui, je sais, ça semble idiot dit comme ça, mais je me suis retrouvée plusieurs fois en apnée, tellement j'étais concentrée sur les mots que j'alignais sur l'écran. Et le soir, je n'avais aucun mal à trouver le sommeil. Ce fut épuisant. 6000 mots par jour, ça fait quand même une bonne vitesse de frappe... Et puis, si, comme moi, vous avez des soucis d'épaule ou de poignet, passez votre chemin... Depuis hier, une vieille douleur d'épaule qui ne m'avait pas enquiquinée depuis plus d'un an s'est réveillée... Ce sera donc repos pour moi dans les jours qui viennent... Groumpf !

Ce type d'écriture, chez moi, ne peut donner que des romans courts et d'action. Je sais que je n'aurais pas pu faire plus de 6000 mots par jour. Et je sais également qu'un challenge sur plus de 5 jours ne m'aurait pas convenu car, fatalement, plus les jours passent et plus la cadence effrénée demande davantage d'efforts physiques et mentaux. 5 jours étaient mon maximum, personnellement. Concernant le type de roman. L'action est ce que j'écris le plus facilement. Les mots me viennent tout seul. Jamais, je ne pourrais écrire un roman psychologique avec cette méthode. Et je ne vous parle même pas des descriptions, ma hantise !

Il faut également être entouré. Ma famille m'a aidée à dégager du temps et encouragée tout le long du processus. Et beaucoup de gens m'ont soutenue par mail et sur les réseaux sociaux. Et sans ce soutien, je n'y serais clairement pas arrivée. Encore un grand merci à tous.

Voilà, globalement, ce que j'ai retiré de cette expérience. Est-ce que je recommencerai ? J'attends de voir ce que donnent les corrections avant de me positionner.

Si vous avez des questions sur cette expérience, des points auxquels je n'ai pas répondu, n'hésitez pas à demander.

Ah ! Et si vous vous demandez qui est cette capitaine Akatz Ielena dont je vous rebats les oreilles, je vous engage à lire l'extrait de ma nouvelle Werlacht du recueil "Folies" de la collection du Fou des Editions du 38 sur google books. Je ne suis pas fan de ces extraits gratuits, mais comme ils existent, autant les utiliser et vous faire une idée de cette héroïne et de son univers gynocrate. Cette nouvelle est sa toute première apparition. C'est ICI. D'ailleurs, pour les allergiques qu numérique, le recueil devrait sortir en version papier courant juillet. Je vous tiens au courant.

Et pour les veinards qui partent, bonnes vacances !




vendredi 26 juin 2015

Une folie... Des folies... Un roman... Des romans...

Coucou,

je vous en parlais il y a de cela un peu plus de 15 jours, que le temps passe vite, et l'ouvrage vient de sortir. Le recueil "Folies" aux éditions du 38 est disponible sous format numérique sur tous les bons sites numériques et même Amazon. Suivez les liens. Vous y découvrirez 11 nouvelles sur le thème de la folie, dont "Werlacht" où je décris les premières aventures de la capitaine Akatz Ielena au sein d'un empire matriarcal.



Ces aventures de Akatz Ielena m'ont tellement plu que j'ai écrit une autre nouvelle dans le même univers, nouvelle qui a beaucoup plu à mon éditrice Sylvie Kaufhold.

Prise de folie, à mon tour, j'ai décidé de tenter la même aventure que ma collègue, la brillante Cécile Duquenne, en écrivant un court roman en quelques jours seulement. Cécile a ainsi écrit "La Tour" en 3 jours. Et je me suis donc lancée ce challenge : écrire un roman court dans l'univers de Akatz Ielena en 5 jours. J'en suis au deuxième jour et pour l'instant, je suis le rythme effréné que demande un tel challenge. C'est fatiguant, mais extrêmement jouissif, de voir se construire ainsi une histoire. L'écriture n'est pas la même. Pas le temps de s'arrêter pour regarder en arrière, pas le temps de musarder en chemin, il faut que l'histoire avance dans le délai imparti. Moi qui suis une procrastineuse de première, je me découvre une pugnacité dans la tenue de mes objectifs qui m'étonne moi même. Il faut dire que je reçois beaucoup de soutien sur FB ou je fais part de mon aventure au jour le jour. Sans ces soutiens, je ne pense pas que j'y arriverai. Si vous voulez vous joindre à cette aventure, n'hésitez donc pas à me rejoindre sur mon profil FB. Et si vous voulez savoir si Akatz Ielena vaut le coup de se lancer pareil challenge, je vous invite à lire le recueil "Folies" pour la découvrir.

A bientôt...

mercredi 10 juin 2015

"La loi d'Onyx" terminé

Tout d'abord, mea culpa, j'ai raté le post de vendredi dernier... Il faut dire que j'avais des circonstances atténuantes avec un emploi du temps complètement chamboulé par des imprévus familiaux. Rien de grave, mais il ne faut pas grand chose pour enrayer la machine...

Alors, j'ai de bonnes nouvelles. J'ai écrit les entêtes de chapitre de "La loi d'Onyx", revu les derniers points de détail. Je me suis battue pour mettre à jour les en-têtes et pieds de page Word ! Comme à chaque fois... et mon roman, un beau bébé de plus de 756 000 signes, espaces comprises, était terminé.

Et comme il était terminé, je viens de l'envoyer à l'éditeur de Gallimard Jeunesse. Et maintenant, j'attends sa réponse.

Alors, si vous voulez lire la suite des yeux d'Opale, je vous engage fortement à croiser les doigts !

Et bien sûr je vous tiens au courant !!!!!

En attendant, les éditions du 38 l'ont annoncé, je fais partie des 11 auteurs frappadingues qui seront au sommaire de leur recueil sur la Folie, dans la Collection du Fou.

Pour ma part, j'y dévoile les intrigues d'un personnage que j'apprécie beaucoup : Akatz Ielena. Vous m'en direz des nouvelles ! D'ailleurs, ce personnage me plaît tant que je projette déjà de l'expédier dans de nouvelles aventures. Que du bonheur !

A bientôt


vendredi 29 mai 2015

Week-end de fête des mères et fin de la réécriture de la loi d'Onyx

Et oui ! Ca y est ! La réécriture d'Onyx est terminée !

Je ne vous raconte même pas l'état comateux dans lequel je suis, suite à cet effort surhumain. ^^

Et non, je n'ai pas terminé Onyx pour autant.

Que me reste-t-il à faire ? Eh bien, corriger les répétitions, un emploi trop immodéré de certains termes qu'ont relevé mes relecteurs et vérifier que je n'ai pas oublié certains points en amont du récit. C'est que c'est complexe un Onyx. Et puis, point très important, il faut que je rédige les entêtes de chapitre. Et peut-être même un épilogue. J'hésite encore. Une scène me manque. Elle est dans ma tête, mais pas sur le papier. Doit-elle trouver sa place dans le troisième et dernier tome d'Opale ou dans le second ? Hummm...

Le bébé fait actuellement un peu plus de 710 000 sec, soit plus de 120 000 mots pour ceux à qui cela parle davantage. Il devrait grossir de quelques dizaines de milliers de sec encore avec les entêtes de chapitres, mais il ne rattrapera pas la taille du premier tome. Il faut croire que je sais être plus concise avec le temps.

Et le principal est qu'il me plait vraiment beaucoup.

Bon, je vous dis s'il est sur le point de partir à la rencontre de l'éditeur, vendredi prochain...

En attendant, un bon week end à tous. Et surtout, faites plaisir à vos mamans !

vendredi 22 mai 2015

Week end de Pentecôte et réécriture d'Onyx à 75%

Petit message du vendredi pour vous tenir au courant des corrections de la loi d'Onyx. Comme vous pouvez le voir dans le titre, aujourd'hui, j'ai atteint les 75% de correction.

Et je suis satisfaite de cette avancée.

J'ai tapé tellement vite ces dernières heures sur mon clavier que j'en ai mal aux doigts, c'est dire.  ^^

Même si je doute pouvoir terminer pour le 1er juin, parce que la fin me semble nécessiter pas mal de travail, j'espère toujours terminer les corrections pour début juin. On verra.

En tout cas, merci à tous pour vos encouragements, ici ou ailleurs, ça me fait très chaud au coeur.

A vendredi pour un nouveau bilan.

vendredi 15 mai 2015

Week end de l'Ascension et 66 % de réécriture de la loi d'Onyx

Je sens que je vais contrarier mon cher Bernard, mais non, tu n'auras pas de bon chocolat à grignoter... J'ai atteint les 66% de réécriture de la loi d'Onyx et la fin de la journée est encore loin... Ce sera pour une autre fois, Bernard. :)

Ce sera tout pour aujourd'hui. Prochaine avancée dans le prochain post.

A bientôt

lundi 11 mai 2015

Fin des vacances... La loi d'Onyx réécrite à 57%

Un petit mot pour vous tenir au courant de mon avancée dans la réécriture de la loi d'Onyx. A ce jour, ce matin, j'en suis à 57% et je compte toujours remporter le pari lancé par Bernard d'avoir atteint les 65% pour vendredi soir. Il faut dire que j'aime beaucoup le chocolat !

Le roman a encore un peu grossi depuis la dernière fois. Il compte à présent 180 pages, chez moi, sur mon traitement de texte, au lieu de 178 et il comptabilise un peu plus de 707 milles sec.

Je suis très surprise d'y découvrir un tel foisonnement d'idées et parfois, j'ai l'impression que c'est une autre personne qui a écrit ce roman. Je le dis : les lecteurs de la loi d'Onyx vont se régaler.

Ceci dit, j'y retourne.

A vendredi soir pour le bilan.

vendredi 24 avril 2015

la loi d'Onyx : Réécriture à 45%

Mais qu'est-ce qu'elle fabrique ?

Et oui, c'est probablement ce que vous vous demandez et la réponse est très simple... Je bosse. ^^

Comme le titre de ce post l'indique, j'en suis à 45% de la réécriture de la loi d'Onyx. Et comme le dernier commentaire de Bernard vous le montre, j'ai dépassé son estimation.

Des preuves ? Vous voulez des preuves ? Tsss....


Ah, ben, en fait, ça ne prouve rien. :p Je viens de réaliser... Mais bon, on voit que le bestiau pèse ses 700 000 sec à présent. Il a bien grossi depuis le début de la réécriture, même s'il reste bien en deçà du précédent tome qui faisait dans les 1 200 000 sec.

Tout ça pour vous dire que je tiens la cadence et que je compte toujours terminer la réécriture de la loi d'Onyx pour début janvier. Taïaut !

A cela s'ajoute l'écriture de nouvelles dont j'espère bientôt pouvoir vous parler, avec une date de sortie, un éditeur et tout et tout... Bientôt... Bientôt...

Au prochain message, je dépasse la barre des 50 ? Quelqu'un veut parier ?


vendredi 10 avril 2015

La loi d'Onyx : Réécriture à 20%

Coucou à tous,

un petit mot rapide pour vous faire part de mon avancée sur "La loi d'Onyx". A ce jour, j'ai corrigé 20% du manuscrit. Je compte l'avoir terminé pour début juin. On verra si je tiens les délais.

Et n'oubliez pas que "La Pucelle et le Démon" est toujours en vente en version numérique au prix attrayant et attractif de 2.99 euros sur le site de Mythologica et plein d'autres. Allez, comme je suis quelqu'un de gentil (si si), je vous laisse le lien de Mythologica. En plus de la Pucelle, il y a plein de jolies choses. Faites-y un tour.

Et oui, c'est de la publicité éhontée. ^^

vendredi 27 mars 2015

Premier chapitre de la loi d'Onyx terminé

Comme promis, je viens vous tenir au courant de l'avancée de la loi d'Onyx.

Et le premier chapitre est dans la boîte.

Bon, je sais que vous allez dire que ça ne va pas assez vite... Mais il faut comprendre que j'ai écrit ce roman il y a plusieurs mois déjà et qu'il fallait que je me remette dans le bain. J'ai donc relu plusieurs chapitres avant de me lancer dans la réécriture du bestiau.

C'est amusant d'ailleurs la relecture d'un texte aussi imposant que la loi d'Onyx, plusieurs mois après écriture.

J'ai ouvert le roman en me demandant un peu ce que j'allais y trouver. J'avais peur du retravail à effectuer et même s'il est conséquent, il n'est pas de la nature que j'imaginais. Je pensais devoir retoucher le fond du texte et globalement, ce n'est pas le cas. C'est plus la manière de dire les choses qui pêche que l'histoire en elle-même. Ca tombe plutôt bien car j'aime beaucoup l'histoire de chacun de mes personnages.

J'espère que la semaine prochaine l'avancée sera de plus d'un chapitre.

Et d'ailleurs, je vais retourner bosser.

jeudi 19 mars 2015

Début des corrections de la loi d'Onyx

Je l'avais promis et je l'ai fait !!!! Et oui, maintenant que mon cher Dimitri et son Code Minotaure sont partis en quête d'un éditeur, j'ai pu reprendre le travail laissé en plan. Et donc, je peux vous annoncer que j'ai officiellement repris les corrections de "La loi d'Onyx", la suite des yeux d'Opale.

Actuellement, le roman fait un peu plus de 600 000 signes, espaces compris. C'est déjà un beau bébé, mais il devrait prendre encore pas mal de poids avant la fin de la réécriture.

Je n'ai strictement aucune idée du temps qu'il me faudra pour qu'il me convienne enfin, mais je me suis donnée la date butoir de fin juin pour terminer mes corrections.

J'espère toujours qu'il intéressera les éditions Gallimard Jeunesse. L'espoir fait vivre. Et sinon, eh bien, j'aviserai à ce moment-là.

En attendant, je vais me rendre au salon du livre de Paris, vendredi, en visiteur, histoire de faire coucou aux copains et copines en dédicaces. Donc, si vous voulez m'y croiser, laissez-moi un petit mot. Oui, je sais... C'est déjà demain, mais vous êtes des gens réactifs. ^^

Je vous donne sous peu des nouvelles de mon avancée dans la loi d'Onyx.

lundi 9 mars 2015

Niche littéraire ou pas...

Bon, d'accord, cela n'a pas vraiment de rapport avec l'écriture... Quoi que... L'inspiration venant on ne sait d'où et suivant des processus tellement étranges que peut-être que cela va jouer sur mes prochains romans.... Bref, comme Bernard me demandait des photos récentes de la bête poilue qui m'accompagne au quotidien. Non, je ne parle pas de lunsdum... et comme je viens de passer une partie de ma matinée à monter une niche à la dite bête poilue, j'en profite pour vous montrer des photos de mon beau gosse canin et de sa niche. ^^




Et concernant l'écriture, ben oui, quand même... l'année démarre très fort avec plusieurs commandes de nouvelles. C'est la première fois que cela m'arrive et c'est aussi agréable que stressant. Quand on répond à un appel à textes, on fait de son mieux mais si on est recalé, ce n'est pas bien grave. Par contre, quand on vous demande, on veut faire de son mieux et mieux encore. Bref, mon cerveau turbine, même si je n'ai encore rien écrit. Chez moi, un texte se construit d'abord dans ma petite cervelle avant de venir noircir des feuilles vierges. Et non, vous n'en saurez pas davantage ! Du moins, pas tout de suite. Il faut bien que je garde une part de mystère, n'est-ce pas ? :p

lundi 2 mars 2015

"La Pucelle et le Démon" chez Mythologica !!!!

Et voilà... Je suis restée silencieuse tout le mois de janvier et pratiquement tout le mois de février et au lieu d'avoir une bonne nouvelle à vous annoncer, j'en ai deux ! Comme quoi... Ça vaut le coup d'attendre. ^^

La première bonne nouvelle est que j'ai enfin terminé la réécriture du "code Minotaure", mon thriller, et qu'il va pouvoir voler de ses propres ailes jusqu'à une maison d'édition pour y prendre véritablement son essor. Subséquemment (je crois que c'est bien la première fois que j'utilise ce mot), je vais pouvoir corriger le second tome d'Opale, "La loi d'Onyx". Pour cela, il faudra néanmoins que je fasse taire le démon, mon barghoest à moi, qui me susurre à l'oreille que je devrais travailler sur deux projets en parallèle. Je pense pouvoir jouer sur le fait qu'il est incapable de choisir un projet particulier parmi tous ceux qui se bousculent dans ma pauvre caboche. Pourvu que ça dure.



La seconde bonne nouvelle est qu'ayant récupéré mes droits sur "La Pucelle et le Démon", j'ai pu les céder à une nouvelle maison d'édition, Mythologica. "La Pucelle et le Démon" est donc de nouveau disponible, en version numérique, pour moins de 3 euros. Le lot d'une pucelle et d'un démon pour ce prix-là, moi, je dis que ça vaut le coup. ^^ Pour l'acquérir, rien de plus simple, c'est ici. Et si vous avez déjà lu celui-ci, n'hésitez pas à faire un tour dans les rayons de Mythologica. Il y a plein d'autres romans sympas. :D

Voilà, ce sera tout pour les bonnes nouvelles.

Et je vous tiens au courant bientôt de mon avancée dans la réécriture de la loi d'Onyx et des dernières exactions de mon bhargoest personnel. ;)

lundi 5 janvier 2015