mardi 9 décembre 2014

Et si...

Hier soir, j'ai regardé un film pour la seconde fois en quelques semaines. Cela vous arrive peut-être fréquemment, mais dans mon cas, c'est extrêmement rare. Il faut que j'aie vraiment aimé le film pour que cela m'arrive. Et non, ce n'est pas un blockbuster américain ou le dernier film à la mode. C'est juste une comédie. Plan de table.

Plan de table

Vous me direz... mais qu'est-ce qu'il a de si spécial ce film ? Eh bien, il parle d'un thème qui m'est cher, du destin et des possibilités de changer ce destin par une infime modification en amont. C'est un sujet qui m'a toujours attirée et qui est sans doute à l'origine de mon envie d'écrire. Ce "Et si" qui change l'histoire d'un personnage voire d'un monde.

Quand j'étais petite et que je terminais un livre, j'avais une très forte envie de continuer à suivre les personnages et je m'inventais des suites pour moi seule ou je regrettais la fin du livre et m'ingéniais à trouver l'élément qui aurait fait basculer le récit sur une pente plus intéressante pour moi. J'ai réécris des Fantômette, des Club des Cinq, des Langelot, blottie sous mes couvertures, les yeux fermées.

C'était mes débuts d'écrivain. Et c'est ce que me rappelle ce film. Ces effets boule de neige d'un simple "Et si". D'ailleurs, mes lunsdums dans Opale en sont la parfaite illustration. Un simple geste de leur part et tout bascule.

Bonne journée.

mercredi 3 décembre 2014

Retour dans le passé

En ce moment, je suis sur des charbons ardents en attendant le retour de mes alphas lecteurs sur le Code Minotaure. Histoire de penser à autre chose, j'ai commencé à travailler le scénario du second volume des aventures de Dimitri. Et pourtant, je ne suis pas sûre que ce soit très raisonnable... mais bon, si on ne devait faire que des choses raisonnables dans sa vie, on s'ennuierait, n'est-ce pas ?

Ce second tome devrait s'appeler "HGM ou l'ADN des Walkyries". Et là, je remercie spécialement mon homme qui me trouve des titres hallucinants pour Dimitri. ^^

Et je suis également en train de faire le tour des maisons d'édition. C'est étrange parce que j'ai l'impression d'être revenue 5 ans en arrière, groumpf !, déjà 5 ans, quand je cherchais un éditeur pour "Les yeux d'Opale". Car oui, décider d'écrire un thriller avec très très peu de fantastique dedans, même s'il y en a, alors que jusqu'ici j'ai écrit de la littérature de l'imaginaire, ce n'est pas sans conséquence. Autant, je commence à connaître les maisons d'édition de l'imaginaire, autant, je n'y connais rien en thriller. Alors, je cherche, je muse. Je regarde ce que chacun propose et si cela pourrait correspondre à ce que j'ai écrit. Je fais des listes avec beaucoup de points d'exclamation quand une maison me tape dans l'oeil et de petits points d'interrogation quand je me demande si nous sommes en adéquation. Oui, vraiment, j'ai l'impression d'être revenue 5 ans en arrière. Néanmoins, l'expérience de l'édition me sert et je sais exactement ce que je veux et ne veux pas. C'est déjà ça. :)

Allez, je retourne bosser mon scénario et je vous en donne bientôt des nouvelles.

D'ailleurs, est-ce qu'en lire le prologue vous tente ? Hummm ??? ^^