lundi 3 mars 2014

Au programme : Des livres & Vous et Futuriales

Que s'est-il passé depuis le dernier post ? Eh bien, j'ai achevé le chapitre 3 de Dimitri et commencé le 4. J'espère le terminer rapidement.

Comme vous le savez peut-être ou pas... la durée d'existence d'un livre est assez courte. Il reste grosso modo 3 mois dans les librairies, avant de céder une place très attendue à d'autres. Et oui, le turn over dans le milieu littéraire est assez impressionnant. Au delà de 3 mois, on peut encore trouver l'ouvrage planqué dans une étagère alignant les auteurs par ordre alphabétique. Mais à partir de 6 mois, seuls quelques rares exemplaires sont encore en situation et il ne reste plus qu'à commander l'ouvrage chez son libraire ou son site internet préféré. On a le droit au site internet de son libraire préféré aussi. Bien sûr, tout cela n'arrive pas si le livre en question a fait un carton, mais il faut bien avouer que les romans qui font un carton ne sont pas pléthore.

Il est donc recommandé aux auteurs qui veulent continuer "d'exister" de publier tous les ans, histoire qu'on ne les oublie pas. Bon, dans les faits, sincèrement, moi, quand je lis un bon bouquin, je me rappelle très bien de l'auteur, même plusieurs années plus tard et je me jette sur ce qui sort. Vous aussi, sans doute.

Mais bon, quelques petites piqûres de rappel sont parfois bien utiles pour un écrivain qui prend son temps, comme moi.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Eh bien, parce que j'ai eu la surprise d'être invitée à deux salons courant 2014, sans aucune actualité littéraire récente, et je voulais chaleureusement en remercier les organisateurs.

Et donc, je serai le samedi 5 avril 2014 au festival "Des livres & Vous" de Crépy en Valois, salle Kindraich. Le thème sera les héros. Ca promet. Et je participerai aux Futuriales, le samedi 14 juin 2014 à Aulnay Sous Bois.

Si vous passez par là, venez me faire un petit coucou.

5 commentaires:

  1. Quelle belle nouvelle ! Sans actualité littéraire récente en plus, bravo ! Et en plus, ça motive forcément… ;) C’est amusant, car je parlais justement de temporalité dans mon dernier article, voilà encore un bel exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pour ton article. J'étais en train de le lire quand tu m'as laissé ce commentaire. ;) Je m'en régalais, à vrai dire, de ton article. :)

      Supprimer
  2. Oh c'est gentil ! Quelle heureuse coïncidence :D

    RépondreSupprimer
  3. Je passe par là.

    Je te fais un coucou !
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, mon Bernard. :D Avec un peu de retard... :$

      Bisous pour me faire pardonner.

      Supprimer