mardi 11 février 2014

Aficionados de bibliothèque

Aujourd'hui, je veux vous parler de bibliothèques. Je suis une aficionados des bibliothèques. J'adore me balader au milieu des rangées de livres, m'arrêter pour détailler une couverture, lire une quatrième de couverture. J'aime le chaos hiérarchisé qui y règne et le fait de ne jamais savoir sur quoi je vais tomber. Parfois, je repars avec un livre choisi au hasard, sans même en avoir lu le résumé. C'est ainsi que je me suis d'ailleurs retrouvée à lire "La mort est mon métier" de Robert Merle et je crois que j'en fus bien plus ébranlée que si j'avais lu la quatrième de couverture avant de plonger dans le récit.

Mon amour des bibliothèques est si fort que je me suis laissée entraîner à m'occuper de la bibliothèque d'une école primaire toute proche de chez moi. Une salle existait mais plus personne n'y avait mis les pieds depuis plusieurs années. Il a fallu dépoussiérer les lieux, réorganiser les livres, créer des fiches, recouvrir, etc... le travail, j'imagine, d'une bibliothécaire. Et il y a encore beaucoup à faire !

Quand j'ai ouvert le premier jour, j'étais inquiète. J'avais tellement entendu dire que les enfants ne lisaient pas. Allaient-ils abandonner leurs jeux dans la cour de récréation pour venir emprunter un livre ? Et puis, il y a la bibliothèque municipale et on m'avait dit qu'ouvrir une petite bibliothèque dans l'école était donc inutile. Les enfants qui voulaient lire allaient déjà à la bibliothèque de la ville. Je me souviens de mes dix premières minutes, seule dans cette pièce agrémentée de quelques étagères, à regarder par l'une des fenêtres les jeux des enfants, à espérer. Les dix minutes suivantes, je me résignais à faire des fiches pour des livres. Les cinq minutes d'après, je réalisais que j'avais remis la salle en état pour rien. La bibliothèque n'intéressait pas les enfants. Et puis, la porte s'est ouverte sur la responsable de la cour de récréation.
- Pardon. J'ai oublié de prévenir les enfants.
Derrière elle, se pressait une dizaine de têtes blondes et en quelques minutes, ce fut la ruée. Chacun voulait un livre, le serrait contre son coeur en repartant. Et il y avait cette jeune fille dont le regard a étincelé quand je lui ai expliqué que oui, elle pouvait emmener ce livre avec elle. Qu'elle n'avait qu'à me le ramener la semaine d'après.

Depuis, la bibliothèque continue d'être ouverte un jour par semaine et l'engouement ne s'est pas démenti. Une quarantaine de livres est empruntée à chaque session. J'ai même des aides, des élèves qui rangent les livres, aident les plus jeunes à choisir et améliorent les lieux suivant leurs envies. C'est leur bibliothèque.

En ces temps troubles où la bêtise oeuvre pour interdire certains ouvrages en bibliothèque à nos chères têtes blondes, défendre les bibliothèques, toutes les bibliothèques est important. Alors si vous avez près de chez vous une école dont la bibliothèque a fermé faute de bénévole, jetez vous à l'eau. Ca prend du temps mais ce temps n'est pas perdu. Il aide nos enfants à grandir.

8 commentaires:

  1. Une bibliothécaire.11 février 2014 à 12:24

    Merci pour cet article !
    Parfois, rappeler les vérités les plus simples semble absolument nécessaire, voire vital.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça fait du bien de se rappeler de ce qui est réellement important. :) Merci à vous.

      Supprimer
  2. C'est mon métier aussi !!
    J'accueille toutes les classes de la commune 5 fois par an et à chaque fois c'est magique ! Les enfants adorent les livres et ils aiment lire !
    Merci à toi pour ce joli bénévolat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas que c'était ton métier. Ce n'est pas le mien, mais devenir véritablement bibliothécaire me titille en ce moment. :) Je te demanderai peut-être des conseils pour y parvenir. :)

      Supprimer

  3. Cool.

    Bienvenue dans le métier ;-)

    Si tu veux des renseignements sur le métier de bibliothécaire, ou quelques trucs et astuces, tu as l'Agorabib (http://www.agorabib.fr/)

    Après, tu peux me poser des questions, moi aussi j'ai été bib dans une école... pour commencer.
    Et là aussi les enfants lisaient et voulaient participer ;-)

    Bisous
    l'Amibe_R Nard

    Et tu vois, les enfants lisent. Quarante enfants par semaine, c'est bien une preuve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien, Bernard. Il me sera très utile. Et tu vas regretter de m'avoir suggéré de te poser des questions. ^^

      Et oui, les enfants lisent. Ils dévorent, même. Il suffit de leur laisser la possibilité d'accéder aux livres pour s'en rendre compte.

      Bisous

      Supprimer
  4. Quel bel article… Ca fait chaud au coeur, ces petits miracles de la vie quotidienne… Ton aide à ces enfants est si précieuse, bravo Benedict !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils m'apportent aussi énormément. :) En fait, c'est purement égoïste. ^^

      Supprimer