jeudi 4 juillet 2013

Finalement, ce sera "Non"

Il y a un peu moins d'un mois, je vous annonçais avoir terminé d'écrire le second tome d'Opale, la loi d'Onyx. Et depuis, mes trois relecteurs sont au travail et je reçois des échos aussi bien positifs que négatifs sur le texte. Normal... Si un écrivain ne faisait pas d'erreur en écrivant, ils n'auraient pas besoin de relecteurs... Ceci dit, ce retravail n'entraînera pas de changement capital. Bref, la loi d'Onyx est sur de bonnes voies. Enfin... je croyais.

Depuis que j'ai terminé l'écriture de la loi d'Onyx, j'ai contacté Gallimard Jeunesse pour leur faire part de mon désir de publier la suite d'Opale chez eux et la réponse est tombée aujourd'hui. Comme je ne pousse pas de cris de joie, vous vous doutez que c'est "non".

Donc, voilà, la loi d'Onyx ne sera pas publiée chez Gallimard Jeunesse. Il n'y a pas de lézard. Les chiffres de vente du premier tome ne les confortent pas dans l'idée qu'une suite puisse avoir le succès escompté et nous n'avions jamais conclu d'accord pour qu'une suite soit publiée chez eux.

Il va me falloir récupérer mes droits, avec l'espoir que cette démarche soit rapide et me permette de trouver un éditeur prêt à prendre des risques avec moi sur les trois tomes que comportent Opale.

Je suis triste pour vous qui attendaient impatiemment la suite d'Opale, mais j'ai toujours dit qu'elle sortirait un jour et elle sortira un jour. Je ne sais pas quand. Je ne sais pas chez qui. Je ne sais pas comment. Mais elle sortira !

Et je ne m'arrête pas pour autant d'écrire. Les projets ne me manquent pas, bien au contraire. Et vous me retrouverez bientôt ici ou là au travers d'une nouvelle oeuvre.

On ne perd pas le contact.

Et puisque c'est de saison, passez de bonnes vacances.

28 commentaires:

  1. Dommage. Mais en même temps, c'était un peu prévisible. Et je reste sur ce que je t'avais dit de vive voix aux Futuriales : la couverture était de qualité mais inappropriée pour attirer l'œil sur un étal ou un rayon de librairie (ou sur Internet). :(

    Compte-tu rester en jeunesse avec cette série une fois lancée la recherche vers d'autres éditeurs ? As-tu déjà quelques idées d'éditeurs "prioritaires", même si la récupération des droits prendra un peu de temps ? ^^



    Foldo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était prévisible. Pour la couverture, je l'aime bien et je serais incapable de dire si elle est inadaptée ou pas. Peut-être est-ce tout simplement qu'un pavé n'a pas sa place en littérature jeunesse en ce moment ou encore plus simplement qu'Opale, malgré ses qualités, n'attire pas les lecteurs.

      Je ne sais pas pour l'heure quels seront les choix que je ferais ou que je serais amenée à faire pour qu'Opale revoit le jour. Je te dirai ça dans quelques mois. :)

      Supprimer
  2. Quel dommage ! :(
    Bon courage pour tes démarches. Je suis persuadée que tu trouveras un nouvel éditeur pour Opale. Peut-être pas en jeunesse, tout simplement ? Ne lâche rien !
    As-tu d'autres projets en cours, en attendant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes encouragements, Saile. Non, je ne lâcherai rien. Ce n'est qu'une question de temps, en fait. :)

      Oui, j'ai d'autres projets, notamment un thriller et j'ai deux ou trois romans commencés qui ne demandent qu'un peu d'attention et de temps. :) Sans compter les idées qui m'envahissent régulièrement l'esprit. :)

      Supprimer
  3. Désolé pour toi Bénédicte.

    Cela dit, étant donné que pour eux les chiffres de vente du premier ne sont pas satisfaisants, ils ne devraient pas faire trop de difficultés pour te restituer tes droits, si ?

    Et une maison plus modeste (donc avec des ambitions plus modestes) se fera sûrement une joie de prendre le relais.

    Haut les coeurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Logiquement, oui... A moins qu'ils n'espèrent que je devienne brusquement célèbre et que les ventes décollent. Je ne sais pas du tout. Le mieux est de demander et c'est ce que je ferai.

      Merci pour les encouragements. :)

      Supprimer
  4. C'est bien dommage pour eux. Comme je l'ai lu plus haut, ce n'est peut-être pas en jeunesse qu'il faut le publier. J'imagine que tu as déjà pensé à Bragelonne et à Stéphane Marsan ? C'est compliqué de récupérer les droits du premier ? Peut-être pourraient-ils republier le tout dans une version non expurgée ?
    Bon courage en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être pour la jeunesse. Mais pour le publier en adulte, il faudrait que je l'expurge de certains traits jeunesses et peut-être que ce serait une mauvaise idée car beaucoup de jeunes gens ont aimé. A voir. :)

      Merci beaucoup, William. :)

      Supprimer
    2. Il n'y a peut-être pas besoin d'en faire un roman adulte : la collection jeunesse Castelmore est à Bragelonne. :)

      Feldo

      Supprimer
  5. Bon, c'est dommage, ça aurait été plus cohérent. Et surtout plus rapide (enfin, je crois). Bon, ben, bon courage pour cette recherche !

    A.C.

    RépondreSupprimer
  6. Flûte, flûte, flûte ! Même si les ventes n'étaient pas au rendez-vous, ça n'enlève rien à la qualité de l'ouvrage (et la couverture était jolie, mais je la trouve un peu hermétique).
    J'espère que la récupération des droits ne sera pas trop lente. Bon courage pour la suite des événements !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi. Je vous tiendrai au courant par l'intermédiaire de mon blog, de toute manière.

      Merci pour le soutien. :)

      Supprimer
  7. J'imagine aisément la déception à la suite de cette nouvelle. Courage en tout cas !

    RépondreSupprimer
  8. courage Bénédicte... Il y a d'autres éditeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jess. :) Oui, Opale trouvera certainement un autre éditeur. :)

      Supprimer
  9. Rien ne vaut un revers pour persévérer, courage je suis sûr que tu finiras par arriver à tes fins. Il y a d'autre éditeur qui seront sans doute ravi de te mettre dans leur giron. Courage !!!

    RépondreSupprimer
  10. Des droits, ça se rachète entre éditeurs. :-)

    Au pire, tu as toujours la possibilité d'une "impression" en format numérique.
    Oui, même si tu préfères le livre, c'est toujours une porte ouverte.

    Voire numérique & papier !

    Qui sait.
    De très bonnes ventes numériques ouvrent souvent la voie à une impression papier.

    C'est bien que tu aies un frangin.
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas du tout comment cela fonctionne pour les droits, mais on verra. Je préfère faire une chose à la fois. Pour le numérique, je n'ai cette possibilité que pour le second tome. Mais cette option reste effectivement envisageable. Bref, le futur m'attends. ^^

      A bientôt

      Supprimer
  11. Je te souhaite plein de courage pour le parcours qui t'attends et qui nous permettra d'accéder à ton deuxième tome, mais aussi beaucoup de bonheur avec tes autres aventures littéraires parce que tu n'es pas que l'auteur d'opale mais un écrivain, et donc qu'il faut continuer ton chemin en dépit des obstacles. Dommage que Gallimard ne te suive pas, mais effectivement, il y a d'autres maisons d'éditions peut-etre plus petites, mais qui n'auront pas les yeux aussi braqués sur les ventes et avec qui tu seras sans doute plus heureuse. Nous on attend patiemment la suite, ne t'inquiète pas... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un énorme, un gigantesque merci, Ayaquina. :) Et je compte bien continuer et écrire beaucoup d'histoires passionnantes. :)

      Supprimer
  12. Bonjour Bénédicte!
    Tout d'abord je tiens à dire que j'attends la suite d'Opale avec impatience, comme quoi il est indéniable que le premier tome était de qualité, et qui plus est qu'il donnait envie de lire la suite!
    As tu eu des nouvelles pendant l'été de cette histoire de droits et de nouveaux éditeurs à trouver?
    En tout cas tes lecteurs sont là pour te soutenir, et si on ne lit pas la suite d'Opale sous peu, tant pis, je serai tout de même ravie de lire d'autres de tes écrits.
    Courage!
    Pauline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Pauline. Votre message me touche énormément. Pour l'heure, je me concentre sur les corrections du second tome d'Opale. Ensuite, je chercherai sérieusement un éditeur. Mais oui, j'ai eu quelques nouvelles et j'en parlerai sous peu sur ce blog. J'attendais une précision, à vrai dire, mais comme elle ne vient pas...

      En tous cas, merci beaucoup pour votre gentil message. Et je me hâte de vous procurer de la lecture. :)

      A bientôt.

      Supprimer
  13. Bon, alors, où en es-tu de la suite ?
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer