mardi 4 décembre 2012

Tous à Sèvres le 8 décembre 2012 !

Oui, tous à Sèvres le samedi 8 décembre 2012 !

Enfin, je ne sais pas vous, mais, moi, j'y serai ! J'ai été gentiment invitée par Jean-Luc Rivera, l'organisateur. C'est la seconde fois que j'y vais et je peux vous dire que j'ai hâte d'y être. Les rencontres que l'on peut faire lors de ce salon sont fantastiques. Tout le gratin du milieu de la SFFF (Science Fiction Fantasy Fantastique) s'y retrouve et attention, c'est un gratin hautement accessible et abordable. Pas le genre d'auteurs à se prendre la tête. Alors, n'hésitez plus.

Je vous donne le programme. Alléchant, non ? Vous m'en donnerez des nouvelles...

A samedi, donc...

jeudi 29 novembre 2012

Auteur armé !

Atchoum ! Oui, c'est l'état dans lequel je suis revenue de Nantes et de ses Utopiales, avec un bon rhume... mais aussi, avec plein d'images en tête. Malheureusement, une seule journée ne permet pas de voir toutes les expositions concoctées par les organisateurs des Utopiales mais mon amie Sandrine m'a tout de même entraînée jusqu'aux oeuvres d'art en légo et je me suis beaucoup amusée à y croiser des starships troopers en train de bronzer au milieu des combattants et autres joyeusetés du même genre. Comme les années précédentes, il y avait de nombreuses conférences qui sont en ligne sur le site des Utopiales si ça vous tente. On y parle de la science fiction bien évidemment, mais aussi de notre quotidien avec le passage d'un robot qui dansait le gangnam style. Tout un programme... informatique. ^^

De mon côté, j'ai dédicacé, n'en croyant pas mes yeux de me retrouver entre Pierre Bordage et Roland Lehoucq ! J'ai rencontré quelques fans et passé un agréable moment en leur compagnie. J'ai couru après Claude Ecken, présent sur les lieux mais qui ne dédicaçais pas ce jour là, pour lui parler d'Enfer Clos, l'un de ces romans qui m'a donné l'impression d'une gigantesque gifle lors de sa lecture. Non, je ne vous le conseillerai pas parce qu'il est le récit le plus cru de la bestialité humaine que j'ai jamais lu. Mais je m'en voudrais que vous passiez à côté d'un chef d'oeuvre pareil. Oui, j'ai bien dit chef d'oeuvre. Je me demandais comment on pouvait ressortir sain d'esprit d'une telle écriture et Claude Ecken m'a rassurée. Il est bien sain d'esprit. :) Et c'est par ailleurs, un monsieur très sympathique et très à l'écoute. Merci à Laura et l'homme au Chapeau de m'avoir permis de le rencontrer. :)

Oh, et on m'a prise en photo aux Utopiales. Vous voulez voir ?



Merci aux Pégasiens. :)

Et sinon ? Quoi de neuf dans ma vie ? Eh bien, je suis d'une inconstance crasse, mais si vous suivez ce blog, vous le savez déjà... :) J'ai lu une critique d'Opale, signée par Sia. Et moi qui disais qu'il allait falloir attendre pour la suite d'Opale parce que son écriture ne faisait pas partie de mes envies du moment, j'ai été surprise de voir les images de ce roman reprendre vie dans ma petite caboche, suite à la lecture de cette critique. Du coup, j'en ai repris l'écriture. Oui, inconstante, je suis...

Heureusement que mes lecteurs ne sont pas comme moi. :p D'ailleurs, à ce propos, j'ai une bonne raison de me réjouir car William de la Fnac d'Orléans a eu le coup de coeur pour "La Pucelle et le Démon". Un Orléanais ne pouvait rester insensible à Oriane. ^^

Et puis, le Bélial a eu la bonne idée de mettre en ligne d'anciennes chroniques parues dans Bifrost, dont celle sur Opale, par Philippe Boulier. Je suis comblée.

D'ailleurs, si vous ne savez pas quoi offrir à Noël, que vous cherchez un roman avec du sexe, de la testostérone, des scènes de guerre mais aussi de l'amour et des sentiments, et qui en plus vous dévoilera un pan de l'histoire de France, n'hésitez plus, la Pucelle et le Démon est fait pour vous. Et oui, c'est bien de la pub éhontée. ^^ Vous avez vu ? Je suis un auteur armé. ^^ Eh eh...

A bientôt

jeudi 8 novembre 2012

Direction les Utopiales !

Et voilà. J'ai dédicacé sur les Champs Elysées. Je pourrai l'indiquer sur mon CV d'écrivain. Non, d'accord, y a pas de CV d'écrivain, enfin, je ne suis pas au courant. ^^ Le salon fantastique fut un salon très agréable. J'y ai rencontré plein de gens chaleureux et me suis tellement régalée que j'y suis restée plus longtemps que prévu. J'ai même eu le plaisir de dédicacer mon roman "La Pucelle et le Démon" sur un ereader, celui de Spocky ! Une première ! Ce n'est pas aussi pratique que sur du papier, si vous avez déjà signé pour un colis venant d'UPS, vous savez de quoi je parle, il n'y a pas de choix de couleur, mais ce fut une expérience amusante. :)

Voilà une petite photo de moi et de Ilks Raven, sur le salon. J'espère qu'il ne m'en voudra pas de lui avoir chipée sur Facebook. :) En même temps, il n'a qu'à pas laisser traîner ses photos. :p



Le mois d'octobre sur Book en Stock s'est terminé et je remercie encore Emma et Dup de m'y avoir conviée et tous les participants et lecteurs d'avoir répondu présents. C'était très intéressant et je me suis vraiment fait plaisir.

Et maintenant, direction les Utopiales ! Cette manifestation située à Nantes a déjà ouvert ses portes depuis hier et ne les refermera que dimanche ! J'y étais allée il y a quelques années, en tant que visiteuse, et j'avais été impressionnée par les dimensions des lieux et tout ce qu'il y avait à y faire. Cela revêt un sens particulier pour moi d'aller y dédicacer, samedi. Ce n'est pas n'importe quel salon. Ce sont les Utopiales, LE lieu de rencontre du fandom de la littérature de l'imaginaire. Alors, si vous y passez, n'hésitez pas à venir me faire un petit coucou, soit dans les allées ou au bar, ou tout simplement lors de mes séances de dédicaces de 11h à 12h et de 16h à 17h. Pour me reconnaître, rien de plus facile, ma photo est juste au-dessus. Allez, un indice, je suis à gauche sur la photo. :p

A bientôt.

mercredi 24 octobre 2012

Prochaines dédicaces, samedi 27 octobre 2012

Les Champs Elysées ! Leurs vastes trottoirs et leurs rangées de magasins luxueux ! Oui, oui, je parle bien de la rue et non pas de l'émission télévisée ! Ce week-end, un évènement exceptionnel va s'y dérouler. Quelques fous dangereux ont décidé d'y installer un salon fantastique ! Et dans ce salon, ils ont eu l'excellente idée d'inviter quelques maisons d'édition à venir faire connaître leur travail au travers d'une séance de dédicaces de leurs auteurs. Et il se trouve que les éditions Asgard s'y rendent. Et il se trouve que mon samedi matin était libre et de ce fait, je serai en dédicace samedi 27 octobre de 10h à 15h sur les Champs Elysées ! Ça en jette, non ? Si vous voulez une Pucelle estampillée Champs Elysées, vous savez ce qu'il vous reste à faire !!!

Et si vous ne pouvez vous y rendre, pas d'inquiétude, il vous reste précisément 7 jours et 9 heures pour venir me poser des questions sur le blog de Book en Stock ! Nous en sommes déjà à 3 tomes et cela ne m'étonnerait nullement que nous passions bientôt à 4 tomes. Les mauvaises langues (elles se reconnaîtront) diront que je suis bavarde. Les personnes raisonnables diront qu'il y a eu beaucoup de questions... Bref, venez mieux me connaître dans une ambiance très chaleureuse, avec Emma et Dup comme maîtresses des lieux.

Ah, et un coup de coeur pour "La Pucelle et le Démon" sur lequel je voudrais attirer votre attention, celui de Jean-Luc Rivera, bien connu des amateurs des littératures de genre. C'est sur ActuSF ! Et moi, je dis "Youpi !"

lundi 1 octobre 2012

Un mois de septembre chargé

Bon, je veux un responsable ! Tout de suite ! Qu'il se dénonce ! Qui a piqué le mois de septembre ? Qui ? Un nom ! Groumpf ! Non, mais sans blague, je n'ai pas vu le mois passer et pourtant, il s'en est passé des choses !

Quelles choses ? Eh bien... Je continue de détruire mon ancienne cuisine et ça me prends tout mon temps, à un tel point que je n'ai pas écrit une ligne du mois. J'espère sincèrement enfin trouver le temps de m'y remettre au mois d'octobre. Mais bon, ça ne m'empêche pas de cogiter sur mon prochain roman et le scénario semble bien parti. A présent, j'hésite entre me lancer directement dans l'écriture ou écrire un scénario qui tienne la route. Comme cela fait très longtemps que je n'ai pas écrit, la première proposition m'attire énormément, mais je ne suis pas du tout sûre que ce soit une bonne idée. Je vous tiendrai au courant.


Vous voulez me connaître un peu mieux, me poser des questions, discuter avec moi mais vous n'osez pas ou ne savez comment vous y prendre. Profitez du mois d'octobre ! Car oui, ce mois est MON mois à moi sur Book en Stock. Alors, à vos claviers ! Je vous y attends déjà. :)


Et sinon, beaucoup de gens ont lu et plus ou moins apprécié La Pucelle et le Démon. Il y a eu de nombreux coups de coeur et des avis moins tranchés de personnes que le roman avait moins emballées. C'est un peu normal, on ne peut pas plaire à tout le monde. Ca ne m'empêche pas de lire avec application tous les retours pour voir comment améliorer ma façon d'écrire. Et puis, du coup, si vous voulez savoir si vous vous situez du côté des coups de coeur ou du côté des mitigés, il ne vous reste qu'une solution : lire La Pucelle et le Démon. Personne ne semble avoir été déçu. C'est déjà beaucoup. :)

Et voici quelques chroniques :
- Les retours de deux lecteurs sur Amazon
- L'avis d'Heclea sur  La Pile à lire d'Heclea
- L'avis de Antoine Chalet sur Planète SF
- L'avis d'Acr0 sur Livrement
- L'avis de Mandy sur Ma Vision du Livre
- L'avis de Ptiterolle sur Lectures Trollesques
- L'avis d'Olya sur Mes lectures de l'imaginaire
- L'avis de Galleane sur son blog
- L'avis de Mureliane sur les chroniques de l'imaginaire

Je vous attends sur Book en Stock, moi. :)





mercredi 29 août 2012

Le mois d'octobre sera le mois de...

Oui, c'est vrai, j'ai bloggué hier et oui, je reblogue aujourd'hui. Na !

En fait, j'ai une information très très importante à vous communiquer. La nouvelle vient de tomber ! Phooka et Dup de Book en Stock m'ont fait l'honneur et le plaisir de me demander de participer au prochain Mois De et j'ai accepté ! On dirait une demande en mariage, mais c'est un peu cela. Nous serons unies tout le mois d'Octobre, un mois tout entier où vous pourrez me poser toutes les questions qui vous titillent, sur le blog Book en Stock. Et pour fêter cela, Asgard, ma chouette maison d'édition, s'associe à Book en Stock pour un partenariat avec à la clef des versions numériques de "La Pucelle et le Démon" à gagner. Elle est pas belle la vie ?

Tout est décrit en détails sur le blog Book en Stock.

Le mois de Bénédicte Taffin (c'est moi ! Ah, vous le saviez... )
Le partenariat avec Asgard pour gagner des "Pucelle et le Démon"

Et un post ne serait pas un post, sans une chronique de "La Pucelle et le Démon". En voici une sur un blog que je vous conseille SFFF 100%VF. Cécile n'a pas eu de coup de coeur mais elle est loin d'avoir détesté, enfin, je crois. :)

mardi 28 août 2012

Soirée de rentrée Asgard/Midgard/Lokomodo

Aujourd'hui, le message sera un peu plus long que la dernière fois. J'ai plus d'annonces à faire. ^^

Côté écriture, c'est toujours le calme plat par chez moi. Mais il faut que je fasse des recherches concernant le prochain livre qui me titille. Et comme j'ai un manque chronique de temps, en ce moment, ça n'avance pas très vite. Mais bon, un livre, ça a besoin de maturer longuement, donc, pas d'inquiétude, sauf que vous risquez de m'entendre répéter longtemps : Je n'ai pas le temps et l'écriture est au point mort... Je vous aurai prévenus. :)

Et pendant ce temps, de charmantes personnes se penchent sur mes écrits et ont la gentillesse de faire part de leur avis sur "La Pucelle et le Démon" au reste du monde. Oui, le reste du monde, c'est mon côté mégalo. Ah, tiens, en parlant de mégalomanie, je voulais préciser que les entêtes de chapitre de la Pucelle sont bien rédigés par moi et pas tirés d'une oeuvre médiévale. Je précise parce qu'il semblerait que certains pensent que c'est une copie. Et non... :p

Dup en parle d'ailleurs dans son coup de coeur  sur Book en Stock, un coup de coeur qui m'a mis le feu aux joues. Merci Dup. :) Et ce blog devrait vous réserver une surprise d'ici la fin du mois d'août. La fin du mois d'août, mais c'est maintenant ou presque !!! Bref, à suivre. :)

Et je ne m'y attendais absolument pas, persuadée que ce genre de choses n'arrivaient qu'aux auteurs connus et reconnus, mais voilà... Philippe Boulier a eu la merveilleuse idée de parler de mon roman sur son podcast "La bibliothèque orbitale". J'en étais toute retournée et j'aurais aimé le remercier de vive voix ! Surtout qu'il en parle très bien ! Si vous avez quelques minutes, n'hésitez pas et oyez ce podcast. En plus et surtout, outre ma petite personne, Philippe Boulier y parle du "Serpent d'Angoisse" du très regretté Roland C. Wagner.

Et si vous ne savez pas quoi faire le 14 septembre 2012 au soir, les éditions Asgard, Midgard et Lokomodo ont eu l'idée de faire une petite fête pour la sortie de leurs romans de septembre. Non, personne n'a parlé de rentrée littéraire. C'est juste une petite fête. A la base, il n'y avait que trois ou quatre auteurs prévus, et puis, une chose en entraînant une autre, beaucoup d'auteurs et d'illustrateurs d'Asgard, Midgard et Lokomodo seront présents pour dédicacer ou juste discuter autour d'un verre. J'en ferai moi même partie. Je ne pouvais manquer ça ! Et à cette heure, sont annoncés : Olivier Gay, Nathalie Dau, Mathieu Coudray, Hervé Mestron, Anne Rossi, Patrick Eris, Marion Dhuique-Mayer, Jean Michel Calvez, Michel Borderie, Thomas John, Jacques Fuentealba, Laurent Whale et David Bry.
Cela aura lieu à partir de 18h30 aux Caves Alliées (44 rue Grégoire de Tours, 75006 Paris)
Vous pouvez suivre le mouvement sur FB.

Je vous dis à bientôt, en virtuel ou en réel. :)

mercredi 15 août 2012

Un court message pour vous dire que ça y est !!! La Pucelle et le Démon est sorti aujourd'hui en version numérique. Si vous voulez vous le procurer à moindre frais, c'est par ici, sur numilog.

Quel que soit le format choisi, livre ou numérique, je vous souhaite une bonne lecture.

Et une petite chronique pour vous mettre l'eau à la bouche. C'est Louve qui s'y colle sur son blog les victimes de Louve. Brrr... Mais rassurez-vous, elle ne m'a pas croquée. Sidoine lui avait servi de repas avant. Ouf.

jeudi 9 août 2012

L'envie d'avoir envie

Souvent, quand vous êtes écrivain et qu'on vous pose des questions sur votre métier, la première question qu'on vous pose est : "d'où vous viennent vos idées ?" Si ce n'est pas la première, il suffit d'attendre un peu et elle finit par arriver. Et votre interlocuteur d'attendre la réponse avec une lueur de convoitise et de fièvre dans le regard, un peu comme s'il espérait que vous alliez lui révéler le Saint Graal. Je n'aime pas trop cette question parce qu'il est extrêmement difficile d'y répondre quand on veut y répondre correctement et que c'est d'ailleurs si difficile qu'en général, je me contente d'un "Je ne sais pas" et je n'aime pas trop cette question parce que la réponse conduit inévitablement à la déception votre interlocuteur.

Mais aujourd'hui, je crois entrevoir un début de réponse. Les idées viennent de l'envie, l'envie d'écrire quelque chose de particulier, que ce soit un domaine, un genre, un thème, même si souvent cela reste inconscient. Le processus étant en court dans ma petite tête, j'en profite pour l'étudier. Je ne fais malheureusement pas partie de ces prodiges de l'écriture qui rêvent leurs romans, s'assoient devant une table et l'écrivent dans la foulée. Mes romans naissent d'un processus bien plus lent et plus complexe, une sorte de maturation, qui nécessite un peu d'effort. Mon esprit est une véritable éponge dans ces moments là, ces moments où je cherche mes idées, justement, où j'imagine mon personnage et une trame pour mon scénario. Les toutes premières choses qui me viennent alors, ce sont des sensations, une espèce de condensé de ce que sera le caractère de mon personnage. Ensuite viennent les scènes au fur et à mesure de la création de la trame de mon scénario. D'ailleurs, c'est ainsi que je sais si mon scénario est bon ou pas, parce que s'il est bon, les scènes apparaissent claires et nettes dans ma caboche. Après, reste le lourd travail de boucher les trous laissés par ce processus et il y en a !

Je n'ai pas de chance, si on veut, je ne peux pas noter mes scénarios. Cela fait plusieurs fois que j'essaye, entraînée par la réussite de consoeurs et confrères dans ce domaine, mais c'est tuer la poule aux oeufs d'or pour moi. Une fois mon scénario écrit noir sur blanc, il s'efface de ma mémoire. Il n'y a plus ce processus de travail en arrière fond. Il n'y a plus cette envie d'écrire ce texte. Du coup, si le roman sur lequel je suis en train de "travailler" voit un jour le jour, vous saurez que seuls les pages que vous tenez entre vos mains auront été écrites. ;)

Et il faut que je vous donne des nouvelles de La Pucelle. Elle va bien et a eu le droit à une chronique de Phenix Web.

vendredi 3 août 2012

Je suis embêtée

Je suis très embêtée en ce moment. Oh, rien de grave puisque ça ne concerne que l'écriture. Voilà, je n'écris plus... plus une ligne. En même temps, c'est normal. Cela m'avait fait pareil après la sortie d'Opale. Je stresse pour les retours, angoisse qu'on puisse ne pas aimer ce que j'ai écrit, bref, j'ai la tête ailleurs. Et puis, c'est les vacances, je viens de déménager... et ça fait pas mal de choses à penser en dehors de l'écriture.

Non, ce qui m'embête le plus, c'est mon imagination. Elle est toujours aussi débridée, écriture ou pas écriture, et m'entraîne vers de nouveaux sentiers, éloignés des littératures de l'imaginaire. Et voilà où le bas blesse. On m'avait demandé lors d'un entretien si j'étais contre l'idée d'écrire de la littérature hors science fiction, fantasy ou fantastique, et j'avais répondu que rien ne s'y opposait. Mais à présent que mon envie se tourne vers ces terres inexplorées, je me demande si c'est une bonne idée de changer ainsi mon fusil d'épaule.

Alors, je me suis dit que j'allais vous poser la question. Est-ce que vous vous attendez à avoir un auteur qui écrit toujours le même genre d'histoires ou au contraire, préférez-vous le mélange des genres chez les auteurs ou est-ce que vous vous en fichez complètement ? Rayez la mention inutile... ^^

Et un petit lien vers la chronique de Sia sur "La Pucelle et le Démon".  Jetez un oeil à sa proposition de lecture, suite à la lecture de mon roman. Autant dire que je suis aux anges. Je suis fan de Pierre Pevel. ^^

jeudi 26 juillet 2012

Retour sur ma séance de dédicaces au Virgin de Collegien


Je déteste les séances de dédicaces parce que je ne sais jamais trop quelle attitude avoir envers les gens qui passent près de moi. Je vois les coups d'oeil furtifs, le pas qu'on presse juste devant moi, les têtes tournées à l'opposé pour surtout, surtout ne pas avoir à nouer un quelconque dialogue qui pourrait d'une manière ou d'une autre pousser à l'achat. Ca m'amuse et m'agace. En même temps, je comprends.. Je fais pareil. ^^

J'aime les séances de dédicaces parce qu'il y a des gens qui viennent parler avec vous, de leur passion de la lecture, de l'écriture, de l'histoire de France. A ces instants là, on ne voit plus le temps s'écouler. On n'est plus là pour parler de son roman mais juste pour échanger. Les cartes de visite et les bons plans passent de mains en mains. C'est des plus agréables.

Ma séance au Virgin fut une séance de dédicace comme les autres, avec en prime les gentilles attentions de Nolwen qui m'a apporté gâteau au chocolat, bonbons et petites bouteilles d'eau. Merci à elle ainsi qu'à Morgan pour l'invitation et Nathalie pour tous ces bons conseils.

En cette fin de mois de juillet, côté écriture, je suis bien paresseuse. Il faut dire que mon train-train quotidien n'en est plus un à cause du déménagement et que j'ai peu de temps pour me consacrer à un projet littéraire, surtout la suite d'Opale. Et puis, il y a "La pucelle et le démon" et j'avoue suivre avec fièvre le moindre soubresaut du web à ce sujet. Je suis comme une mère inquiète pour sa progéniture laissé à la charge d'une quelconque institution et qui vient régulièrement faire des visites surprises pour être sûre que tout va bien. Et tout semble aller bien... :)

Si vous n'en êtes pas convaincu, voici une nouvelle chronique et un nouveau coup de coeur, sur le site des rats de bibliothèque.

Je vous dis à bientôt

vendredi 20 juillet 2012

Dédicace au Virgin de Collegien samedi 21 juillet

J'ai eu du soleil ! J'ai eu du soleil ! Bon, bien sûr, cela n'a pas duré mais vous avouerez qu'en ce moment, rien qu'une petite après midi ensoleillée et on se sent en vacances. ^^ Bon, moi, je ne l'étais pas, en vacances. Mon silence sur ce blog aurait pu le laisser entendre mais non. En fait, si vous voulez tout savoir de ma vie privée... Non ? Tant pis, je vais quand même vous dire ! Je déménageais. Non, je n'avais pas perdu l'esprit, je changeais de lieu de résidence. Et entre le remplissage de cartons et le vidage des mêmes cartons, il ne me restait guère de temps pour tenir ce blog. Et pourtant, il s'en est passé des choses depuis la sortie de "La Pucelle et le Démon". D'ailleurs, à la fin de ce post, je vous donne les liens des chroniques parues ici ou là sur le web.

Et puis ? Et bien, côté écriture ce n'est pas bien folichon en ce moment, mais je compte bientôt reprendre la dure vie d'écrivain. ^^ Je vous tiendrai au courant mais a priori, je vais avancer sur la suite tant attendue d'Opale.

En attendant, si l'envie de me rencontrer vous titille, je serai en séance de dédicaces, ce samedi 21 juillet de 15h à 18h, au Virgin du centre commercial Bay2 de Collegien dans le 77.

Et voici les liens promis :
Sur Book en Stock

Sur le blog de Laea

Une chronique d'Oriane sur la pile à Lire

Une chronique de Serega

L'avis de Sandrine sur A l'ombre des nénuphars

Une chronique de Zina sur Les pipelettes en parlent

Je vous mets également la chronique de la Yozone, mais ne la lisez que si les spoilers ne vous font pas peur. En effet, je trouve que la chronique en dit un peu trop sur l'histoire.

Bonne lecture des chroniques ou de la Pucelle ou de votre livre préféré ou de votre livre en cours... Bref, c'est les vacances ! Profitez du sale temps et lisez !!!!

vendredi 22 juin 2012

Aujourd'hui, c'est J !

Et oui ! Aujourd'hui est le grand jour ! Le jour J ! Le jour de la sortie de "La Pucelle et le Démon" !!!

Certains d'entre vous ont déjà eu la chance de pouvoir se le procurer... et oui... certains libraires et grandes surfaces étaient encore plus pressés que moi de le voir prendre son essor. ^^

Je ne sais pas pour vous, mais, moi, une fois ce message posté, je m'en vais faire le tour des librairies du coin pour voir si la Pucelle est bien installée.

Passez une bonne journée et si vous attrapez une Pucelle, bonne lecture.

Et comme d'habitude, j'attends vos retours quels qu'ils soient avec impatience.

Oups... J'ai failli oublier... Demain après-midi, je serai en dédicace à l'assemblée générale du club Présences d'Esprits, à l'Ageca, 177 rue de Charonne, 75011 Paris. J'y aurai quelques exemplaires de la Pucelle. Et en prime, il y aura la remise du prix Merlin aux environs de 16h... Venez. :)

A bientôt.

Benedict Taffin

jeudi 14 juin 2012

Surprise...


Et oui, vous ne rêvez pas... un deuxième post en moins d'une huitaine ! Exceptionnel, non ?

En fait, je ne vous ai pas tout dit pour "La pucelle et le démon". Je conservais une surprise dans ma manche. Sur Facebook, sur ma page auteur, Antoine Chalet a fait remarquer à juste titre que ce n'était pas la couverture de mon roman que je montrais mais l'illustration de la couverture de mon roman. Un détail qui ne lui a donc pas échappé. Alors, voici la couverture avec la dite surprise... Regardez tout en bas...



Vous avez vu ? Il n'y a pas de "e" à Bénédicte et les accents ont disparu aussi. Non, ce n'est pas une erreur de l'imprimeur. On ne fait pas ce genre de bourde chez Asgard, voyons. Non, non, c'est délibéré. C'est même à ma demande que mon nom a été changé. Je vous entends d'ici. Quoi ? Mais c'est quoi cette américanisation de son nom ? Elle s'y croit déjà ? Elle veut se faire passer pour ce qu'elle n'est pas et bientôt, elle nous parlera dollar, oubliant ses origines, la traîtresse ! Brûlons là !
Euh... Je m'emballe là, non ? ^^ C'est l'effet Pucelle, sans doute. :)

En fait, quand "Les yeux d'Opale" est sorti voilà presque deux ans, j'ai été amusée de voir que certains sites marchands me prénommaient Benedict et non Bénédicte. Ca me rappelait un voyage scolaire en Allemagne où ma famille d'accueil avait été bien embêtée de constater que non... je n'étais pas un garçon. Et oui, en Allemagne et dans les pays anglo saxons et peut-être ailleurs, Benedict est un prénom masculin. Bref, ça m'amusait beaucoup. Et puis, à la sortie d'Opale, j'ai vu des gens qui refusaient d'acheter des auteurs français parce que... tout le monde le sait, la véritable littérature provient forcément d'outre manche. On sent l'ironie ?Et ça m'agace qu'on décrète ainsi, sur un patronyme, une origine, qu'on est bon ou pas dans un domaine. Alors, l'idée de sortir un roman avec comme prénom Benedict faisait son chemin. Et puis, j'ai rencontré Olivier Peru qui m'a révélé qu'il publiait ses romans non pas sous le nom d'Olivier Peru mais sous celui d'Oliver Peru. Pourquoi ? Parce que ça le bottait et lui permettait de différencier son travail en bd et en littérature. Et là, je me suis décidée à faire le pas, histoire aussi de différencier mes écrits adultes et jeunesses. Et voilà... En lisant "La pucelle et le démon", ce ne sera pas du Bénédicte Taffin que vous lirez mais du Benedict Taffin. Et si cela peut faire réaliser à quelques lecteurs que non, les écrivains français ne pondent pas forcément des daubes, j'en serais infiniment satisfaite. ^^

jeudi 7 juin 2012

La couverture de "La pucelle et le démon"


Je vous ai manqué ? Je suis navrée de ne pas avoir donné plus de nouvelles ces derniers temps, mais j'ai eu beaucoup de choses à gérer dans ma vie dernièrement et peu de temps à consacrer à ce blog.

Comment se sont passées les Futuriales ? demande mon amibe préférée. Très bien. Comme les années précédentes, les organisateurs ont fait un super boulot et le salon fut très convivial. J'ai rencontré plein d'anciens et de nouveaux amis. J'ai discuté avec des gens qui avaient lu Opale et attendaient impatiemment la suite. J'ai eu  aussi le très grand plaisir de remettre son prix à Arnaud Duval pour son premier roman "Les pousse-pierres", un livre que j'ai dévoré et que je vous conseille vivement ! J'ai eu l'impression en donnant son nom au micro d'être à Cannes pour la remise des prix. Les flashs crépitaient de partout et décacheter l'enveloppe, lire le nom, fut une expérience très agréable pour moi. Si vous voulez vous faire votre propre opinion sur la question, la vidéo est ICI.

Sinon, "La pucelle et le démon" poursuit son bonhomme de chemin et il sort le 22 juin dans toutes les bonnes librairies ! Si votre libraire n'en a pas, changez de librairie ! Non, je plaisante... Demandez lui plutôt de vous le commander. Et si vous n'avez pas de librairie près de chez vous, il est déjà disponible sur Amazon. Dépêchez-vous, je crains qu'il n'y en ait pas pour tout le monde. ^^

Vous avez un doute ? Je vais le lever... Aujourd'hui, mon cher éditeur, Thomas Riquet de chez Asgard, reçoit les premiers exemplaires et j'ai le droit de vous montrer la splendide couverture réalisée avec talent par Pascal Quidault. Si vous êtes présent sur FB ou fan du blog Book en Stock, vous avez déjà eu le plaisir de la contempler mais elle si belle que vous y jetterez bien de nouveau un oeil. :)




Uploaded with ImageShack.us


Vos commentaires sont les bienvenus.

mercredi 9 mai 2012

Le 12 mai, c'est Futuriales à Aulnay

Un petit rappel.

Les Futuriales se dérouleront à Aulnay sous Bois dans le 93 le samedi 12 mai 2012 de 10h à 18h.

60 auteurs et illustrateurs vous y attendront. Je me suis même laissée dire qu'il y aurait des bds...

Pour ma part, j'aurai le plaisir d'y dédicacer "Les yeux d'Opale" et de remettre le prix révélation jeunesse des Futuriales à... à... ah non, tiens, pour savoir qui aura gagné ce prix, il faut venir aux Futuriales. ^^ Il y aura également le prix révélation adulte, remis par Olivier Péru, l'auteur de Druides.

N'hésitez plus, venez. C'est un salon convivial avec des attractions pour les petits et les grands, des jeux et surtout des rencontres avec les auteurs. Nous n'attendons plus que vous.

Pour plus de détails, c'est ICI.

Et j'ai le plaisir de vous annoncer que je peux ENFIN répondre directement à vos commentaires, donc, laissez m'en au moins un que je teste en LIVE !!! Merci d'avance. :)

lundi 16 avril 2012

Notoriété

Il y a très très très très très * reprend son souffle * très longtemps, je vous avais dit que je vous parlerai un jour de notoriété ! Et ça y est ! C'est aujourd'hui ! Youpi ! * toussote * Bon, un peu de calme. Donc, oui, je voulais vous parler de notoriété.

Dans notre société de consommation où chacun d'entre nous peut devenir une "star" du jour au lendemain pour replonger aussitôt dans l'oubli, l'écriture n'est certainement pas le meilleur chemin pour parvenir à la reconnaissance mais ça arrive parfois. Il n'y a qu'à voir J.K. Rowling ou Stephanie Meyer. Aussi, quand on écrit, peut-on légitimement rêver à un éventuel succès littéraire. Si, si... légitimement. Et ce rêve devient un peu plus tangible quand on trouve un éditeur. Et du coup, on peut se poser la question de savoir si on écrit pour devenir célèbre ou pas et même si la célébrité est une bonne chose ou pas.

Bon, rassurez-vous, je ne suis pas célèbre et pas prête de le devenir. Et même si... pas sûre de le désirer. Je suis certaine que je choperais la grosse tête. ^^

Il y a quelques mois de cela, une journaliste de ma petite ville m'a contactée pour un entretien, entretien qui est paru dans le journal local et le magazine de la ville. Je vous aurais bien montré le dit article, il est super, mais je ne sais pas comment faire sur mon blog. Honte à moi. Bref, j'étais heureuse. On parlait de moi et surtout de mon roman et cet entretien allait m'apporter, j'en étais certaine, beaucoup de lecteurs et ce fut probablement le cas. Mon roman a rarement le temps de s'ennuyer sur les étagères de la bibliothèque municipale. Mais ce que je n'avais pas prévu, c'est d'être reconnue par les gens que je croise dans la rue ou le personnel administratif de la mairie. Et, en réponse aux gentilles paroles, je n'ai su que rougir et émettre un petit "merci" avant de m'enfuir le plus loin possible. Bref, je ne suis pas faite pour ça. Je trouve ça trop perturbant. Mais quand je vois que tant de gens recherchent la célébrité, je ne peux m'empêcher de me demander s'ils ont conscience de ce que sera leur vie s'ils parviennent un jour à leur but. Peut-être suis-je un cas et que ce qui me dérange plait à d'autres...

En attendant, ce n'est pas une raison pour vous priver des entretiens auxquels je me livre, sur internet. Ceux-là, au moins, je sais comment les mettre sur mon blog. Celui-ci date de quelques mois et j'espère qu'Antoine Chalet me pardonnera cet affreux retard dans l'annonce. C'est lui qui m'a posé toutes ces questions indiscrètes et pertinentes et il a si bien réussi que cet entretien en ma compagnie et la chronique qu'il a fait d'Opale sont repris dans le "Présences d'Esprits" de ce mois-ci. Alors, Antoine, un grand merci ! Et pour ceux qui veulent me connaître un peu mieux (oui, je sais, c'est contradictoire avec ce que je dis au-dessus mais j'ai le droit. Na !), voici où vous instruire sur ma petite personne. En plus, le blog est super. Profitez-en pour y faire un tour...

Bonne lecture


vendredi 6 avril 2012

La semaine dernière a été assez occupée !

Lundi et mardi, j'ai relu Sidoine, "La pucelle et le démon", relecture que personne ne m'avait demandée, je le précise, mais je voulais revenir sur une scène que deux de mes lectrices avaient jugée améliorable. Du coup, au lieu de ne retravailler que la dite scène, j'ai relu Sidoine en entier, et j'avoue que je riais toute seule à certaines répliques.

Mercredi, c'était relâche, si on peut dire.

Jeudi, je rencontrais les élèves de 4ème des collèges Debussy et Gérard Phillipe d'Aulnay sous Bois. Je crois que de tous, c'était moi la plus angoissée. Mais ça s'est très bien déroulé, grâce à Edwige, Nathalie, Rachida, Virginie, Hélène et Anabela et grâce aux élèves qui avaient plein de questions intéressantes à poser sur l'écriture et l'édition. J'en suis ressortie fatiguée mais heureuse de cette rencontre. En plus, j'ai eu le plaisir de recevoir un joli dessin du lunsdum fait par Nadia. Je l'ai précieusement rangé à côté de celui d'Olivier Péru. Ils se tiennent compagnie ! Et les 4èmes de Gérard Phillipe m'ont dédié un petit recueil de nouvelles terrifiantes qu'ils avaient eux-mêmes élaborées. Plein de bonnes idées ! Je recommencerai une telle expérience avec un immense plaisir. C'est vraiment enrichissant.

Vendredi, je terminai ma relecture de Sidoine. J'avais eu la malencontreuse idée de relire la scène qui posait problème et que j'avais réécrite mardi et ça n'allait toujours pas. Donc, réécriture, une nouvelle fois.

Samedi, j'avais rendez-vous à la bibliothèque Dumont d'Aulnay sous Bois pour un café littéraire spécial Futuriales. Il était animé par Jacques Etienne Ully, Cyrille Jaouan et Arnaud. A mes côtés, se trouvait le talentueux Olivier Péru. Devant une quinzaine de présents, nous avons discuté de nos genres préférés (Science Fiction, Fantasy et Fantastique), de nos oeuvres et de l'écriture. On m'a même dit que notre passion pour la SF a poussé certains présents à découvrir ce genre. Non, la SF n'est pas morte.

jeudi 22 mars 2012

Olivier, dessine moi un lunsdum !

Grâce aux Futuriales, je lis beaucoup en ce moment, beaucoup plus que d'habitude. En général, je lis peu parce que les idées et le style des auteurs dont je parcours les oeuvres perturbent profondément mon écriture et mes propres idées. Il faut avoir l'esprit libre de toute pensée parasite pour pouvoir écrire, du moins, dans mon cas. Il n'empêche que je lis beaucoup donc, en ce moment, et que je commence à connaître quelques auteurs à force de fréquenter les salons et je suis étonnée par la ressemblance entre les romans et leurs auteurs. Ce n'est pas tant l'histoire ou le style que l'atmosphère globale qui se dégage d'une oeuvre. En parcourant les mots, je retrouve le sourire de l'un, le sérieux de l'autre, la gentillesse d'un troisième et il m'est difficile d'imaginer qu'ils puissent écrire un autre genre d'histoire. Ô bien sûr, je ne dis pas qu'un auteur ne peut pas écrire différents styles et qu'il doit se cantonner à un seul type d'histoire de peur que son récit ne soit pas agréable à lire mais je pense qu'il ne pourra pas vraiment aller à l'encontre des principes fondamentaux qui forgent son âme, qu'il ne pourra pas faire passer au travers de ses lignes des idées auxquelles il n'adhère pas d'une manière ou d'une autre. Bref, nos romans sont le reflet de notre personnalité. Mais je n'apprends sans doute rien à personne. :)

Ceci dit, j'écris un peu, entre la recherche d'un acheteur pour ma demeure, les attaques répétées des virus en tout genre et le lot de ce qui fait ma vie quotidienne et j'approche lentement mais sûrement de la moitié du second tome d'Opale. Et quand il m'arrive de relire certains chapitres, en général, je suis assez contente du résultat. C'est assez rare pour le dire. :)

Pour fêter cette progression, je voudrais vous faire une petite surprise. C'est un cadeau que m'a fait l'adorable Olivier Péru, lors d'un salon. Chez lui, la gentillesse le dispute au talent. Et sur un coin de table, il m'a offert ce petit trésor : un lunsdum. A mon tour de vous l'offrir. :)


Merci, Olivier.

samedi 10 mars 2012

Quelques nouvelles

Je serai en dédicace vendredi 16 mars de 9h à 11h au salon du livre de Paris sur le stand Céléphaïs (Stand collectif jeunesse : X32). Si vous voulez une petite bafouille, n'hésitez pas. Et si vous voulez juste me faire un petit coucou, ça me fera plaisir aussi. Après 11h, je serai toujours sur le salon du livre, mais là, il faudra me chercher. ^^

Sinon, il n'y avait aucun doute à ce sujet, mais voilà, la sortie de "La pucelle et le démon" est officialisée sur le site des éditions Asgard. C'est tout en bas, au mois de juin. ^^

Ah, et la page Facebook d'Opale ne me permettant pas de parler de mes autres projets littéraires et étant en pause durant l'écriture du tome 2 (Chapitre 23 en boîte hier), j'ai décidé de créer une nouvelle page, plus générique. Si cela vous intéresse, c'est ici. Vous y êtes les bienvenus. :)

A bientôt, de visu ou sur le net.

lundi 5 mars 2012

"La pucelle et le démon" prévu fin juin 2012

7 janvier - 5 mars. Chouette ! Je n'ai pas atteint les deux mois de silence...

J'ai eu énormément à faire ces derniers temps et pas vraiment dans le domaine littéraire. Je suis quand même parvenue à signer mon contrat avec les éditions Asgard il y a quelques temps, dans l'ambiance conviviale du salon du livre de Bagneux. En passant, c'est un salon que je vous recommande chaleureusement ! Le peu de mètres carrés que j'ai pu en voir étaient bien. Et si j'en ai vu si peu, c'était entièrement de ma faute. Pas moyen que je fasse deux mètres sans aller passer le bonjour à une connaissance et discuter. Du coup, le salon fermait ses portes que je n'avais encore pratiquement rien vu. Mais à vrai dire, peu m'importait. J'étais si heureuse de mes rencontres, mêmes brèves.

Bon, assez parlé de moi. Des infos ? Eh bien, "La pucelle et le démon" est bien parti pour conserver son titre. Il a un illustrateur déterminé, dans tous les sens du terme. Et il devrait être dans toutes les bonnes librairies pour fin juin. J'ai hâte !

Il y a quelques jours à peine, mon cher éditeur, Thomas Riquet, m'a demandé de lui envoyer le fichier word de la bête et j'avoue que j'ai renâclé à le faire. Ô pas parce que je n'ai pas confiance en Thomas. Si ça avait été le cas, mon roman ne sortirait pas chez Asgard. Non, mais, parce que ça y est... le texte ne m'appartient plus. Il faut que je lâche la main à cet enfant que je viens à peine de mettre au monde pour qu'un autre s'occupe de son éducation avant de le présenter à son public. C'est un acte difficile de laisser ainsi le soin à un autre de parfaire ce qu'on a ciselé avec amour durant de longs et fastidieux mois. C'est difficile de se dire que ses personnages, son monde, chaque mot va être sous les yeux d'inconnus qui vont aimer ou détester, juger. C'est difficile de se préparer aux critiques. On se dit qu'on pourrait encore améliorer le texte et même, pourquoi pas, le garder pour soi seule, à l'abri des regards, protégé, en se berçant de la douce illusion que personne ne pourrait venir contredire que l'histoire est parfaite ainsi. Mais on finit par se raisonner, par se rappeler qu'on avait des mots, une aventure à faire partager, qu'on avait écrit ces signes en ayant conscience qu'à un moment ou à un autre, ils ne seraient plus les nôtres. On espère les étincelles dans le regard du futur lecteur. Alors, après avoir longuement regardé ce mail avec sa petite pièce attachée, j'ai appuyé sur le bouton "envoi" avec un mélange de peine, de joie et de soulagement. C'était fait. Je pouvais passer à autre chose.

Attention ! Attention ! Deux publicités éhontées ci-dessous !

Et puisque vous avez eu le courage de me lire jusqu'ici, un petit lien pour lire ma prose et celle de mes compères. A chaque jour, sa nouvelle, vous le savez, c'est le projet des microphémérides, lancé par Jacques Fuentealba et c'est ICI

Et si vous ne connaissez pas encore le prix Merlin, il faut aller vous dépêcher de voter pour votre roman français préféré. C'est chez le club Présences d'Esprits. Mais non, ne cherchez pas. Tsss... Les yeux d'Opale n'y sont pas. Pour une fois que je ne joue pas les intéressées... Tsss... ^^

A bientôt

samedi 7 janvier 2012

Devinez quoi

Bon... Ben... Va falloir que vous me donniez un coup de main, là... Un sacré coup de main ! Devinez quoi... Il va falloir que je trouve un autre nom à ce blog... Oui... Oui... Pourquoi ? Ben...

Ça fait quelques jours que je le sais, depuis l'année dernière en fait, et que je me retiens de vous l'annoncer. Mais ça y est, j'ai eu le feu vert tant attendu.

Vous savez quoi ?

Sidoine, mon Sidoine, va sortir en juin 2012 chez Asgard !

Grâce à Thomas Riquet, le responsable éditorial de "Reflets d'Ailleurs", "La pucelle et le démon" va être en librairie l'année des 600 ans de la naissance de Jeanne d'Arc !

Je suis heureuse !

Et il va falloir changer le nom de ce blog... mais on en reparle une prochaine fois. :)

mardi 3 janvier 2012

Pas de bonnes résolutions 2012...

UNE BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2012 !!!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais ici ou là, je vois fleurir des bilans de l'année écoulée, des projets pour l'année qui vient, de bonnes résolutions. Je ne ferai ni l'un ni l'autre. La seule résolution que je trouve bonne est de ne pas prendre de bonnes résolutions. :)

Alors ? Avez-vous passé de bonnes fêtes de fin d'année ? La mienne commence sur les chapeaux de roue. Vous savez, si vous suivez un tant soit peu ce blog, que mon roman "Les yeux d'Opale" a gagné le prix révélation jeunesse des Futuriales en 2011. De ce fait, j'ai le grand honneur d'être présidente du jury de l'année prochaine en compagnie d'Olivier Péru, gagnant du prix révélation adulte des mêmes Futuriales 2011. On pourrait croire qu'il s'agit uniquement d'un titre ronflant mais non, non, il implique bien la lecture des manuscrits sélectionnés pour le prix de cette année. Vous pouvez retrouver la liste des nominés sur le blog des Futuriales. Je vais avoir pas mal de travail pour lire tout cela et faire abstraction du fait que certains des auteurs sélectionnés sont des amis ne va pas être aisée. Mais il faut ce qu'il faut et je tâcherai de garder mon impartialité légendaire. Enfin, quand je dis légendaire... ^^

Ce cher Jacques Fuentealba a eu la bonne idée de m'entraîner l'année dernière dans un projet qui aurait pu paraître dément s'il n'en avait été à la base. Avec une dizaine d'auteurs bénévoles et volontaires dont j'ai le plaisir de faire partie, il nous a concocté un éphéméride original. Chaque jour, vous verrez apparaître un nouveau texte, une mini nouvelle de quelques centaines de signes, en rapport avec la date du jour. N'hésitez pas à venir jeter un œil à nos créations et à laisser vos commentaires. Ça se passe ici.

Que vous dire de plus ? Mes projets n'ont pas changé d'un iota malgré le changement d'année, même si je dois bien avouer que l'un d'eux prend actuellement le pas sur les autres. Peut-être vous en ferais-je lire quelques lignes. Je devrais sans doute me forcer à me concentrer sur le plus urgent. Ce serait sans doute plus logique et plus professionnel. Mais vous le savez, j'ai décidé d'écrire pour moi et ce texte me fait chaud au cœur. Autant, je sortais épuisée de la moindre ligne écrite sur Sidoine ("La pucelle et le démon"), autant je sors revigorée de l'écriture de ce texte. C'est un grand bain d'air pur pour moi. Alors, je joue à l'artiste et me laisse pleinement guider par mes pulsions. Voilà, 2012 sera pour moi l'année des pulsions. :)

Encore une fois, bonne année à tous ! Profitez bien de chaque instant.