jeudi 30 juin 2011

Deux surprises pour le prix d'un message

Coucou ! Non, non, je ne vais pas commencer ce message en m'excusant de vous avoir laissés si longtemps sans nouvelle. Non, non, je ne vais pas vous dire que je viens tout juste de rentrer de vacances. Et non, je ne vous raconterai pas mes vacances... Hummm... Quoi que... J'ai eu une drôle de surprise au début de mes vacances... Humm... Allez, je vais vous raconter. ^^ Mais d'abord, un petit rappel.

Je serai en dédicaces ce samedi 2 juillet à l'assemblée générale du club Présences d'Esprit, de 14h30 à 18h, à l'AGECA, 177 rue de Charonne, à Paris 11ème. C'est une assemblée très conviviale où on s'amuse beaucoup, entre passionnés de littérature de l'imaginaire. Il y aura des auteurs en dédicace dont Yohan Vasse et Christian Vila. De petites maisons d'édition de qualité vous proposeront leurs derniers ouvrages et de nombreux passionnés vendent une partie de leur bibliothèque à petits prix. Si vous cherchez un ouvrage sur lequel vous n'êtes jamais parvenus à mettre la main, c'est l'occasion, croyez moi ! Alors, si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à venir.

Bon, et sinon, mes vacances... Nous avions invité des amis (A ce moment là, je croyais encore que c'était des amis ^^) au restaurant et étions en train de consulter le menu quand, avec un air légèrement gêné, celle que j'appelerai S. m'a demandé si ça ne me dérangeait pas qu'un libraire de sa connaissance vienne nous rejoindre durant le repas. Froncement de mes sourcils, les deux, d'un coup. Un libraire ? Acquiescement de S. et explications : "Il a lu Opale et voulait te rencontrer..." Je crois que je me suis liquéfiée, hésitant entre le plaisir qu'un de mes lecteurs soit prêt à se déplacer pour me voir et l'inquiétude de l'impréparation... Je vous rassure. Tout s'est bien passé. Bon, j'ai fait une énorme faute d'orthographe dans ma dédicace mais ça devient tellement une habitude... et Antoine (mon plus grand fan, donc) a eu la gentillesse de ne pas la faire remarquer. Ce fut quelques instants très agréables à discuter d'Opale, de notre monde, des interactions entre les deux, des pourquoi et des comment. J'ai bien peur d'avoir assommé mes interlocuteurs avec ma vision du monde mais ils n'avaient qu'à pas me demander non plus. ^^ Je crois qu'ils ne s'y risqueront plus. ^^ Enfin, Antoine, si tu passes par ici, merci encore pour cette visite surprise. Et S., non, non, je ne t'en veux pas, bien au contraire. ^^

Bon... maintenant que je vous ai dévoilé cette surprise, il faut que je vous en narre une autre. Eh oui... une fois de plus, je vous raconte ma vie... Mais je vous rassure, ça concerne Opale. Alors, l'autre jour, j'étais dans une grande enseigne de vente de livres, si je puis dire, et j'avoue que j'avais des idées préconçues sur cette enseigne et ses libraires. Jamais, ô grand jamais, je ne leur avais demandé de conseil dans le choix d'un roman, persuadée qu'ils n'y connaissaient strictement rien. Et puis, ce jour là, je devais acheter un roman pour un ami et je ne sais pas pourquoi mais j'ai décidé de demander au libraire. Et ô étonnement, non seulement, il s'y connaissait en littérature de l'imaginaire et a très bien su m'aiguiller mais, en plus, il s'y connaissait en littérature jeunesse. Vous connaissez mon esprit d'opportunisme... * sifflote * Je lui ai parlé d'Opale et il m'a dit qu'il allait y jeter un oeil. Dans tout ce qu'il avait reçu au mois de Septembre 2010, il n'y avait pas prêté attention. Ravie, je quitte les lieux, mes livres sous le bras. J'y suis retournée pour un autre cadeau (oui, oui, je suis généreuse. ^^) environ deux semaines plus tard, regardant de droite et de gauche dans le rayon adulte pour le dit cadeau et je me suis orientée vers un roman avec une couverture qui me rappelait vaguement quelque chose. Ce n'est qu'en le prenant en main que j'ai réalisé que je tenais un exemplaire d'Opale, mon Opale ! Il y en avait une petite pile mis en valeur sur la table du rayon adulte ! J'étais aux anges ! Je n'ai pas encore pu remercier Julien de cette jolie surprise de vive voix mais j'ai chargé ses collègues de le faire, tellement heureuse de voir mon manuscrit ainsi valorisé. Et si vous passez par ici, m'sieur Julien, merci à vous ! Et vous, lecteurs, à bas les préjugés ! Allez discuter avec les libraires ! Qu'ils soient dans de petites librairies ou de grandes enseignes ! Demandez leur conseil et parlez leur des livres que vous avez adorés ! C'est ainsi que vous ferez partager vos plaisirs de lecture. :)

Voilà. Ma vie en quelques phrases. Ah et sinon, je bosse toujours sur Sidoine, les corrections des alphas, tout ça, tout ça, et je résiste à l'envie de plus en plus forte de l'envoyer à toutes mes connaissances, histoire de savoir ce qu'elles en pensent, du bien, je l'espère. Bref, je bosse et je suis impatiente de continuer l'écriture d'Opale. Ca devrait se faire sous peu. Je vous tiens au courant.

9 commentaires:

  1. Juste je n'ai pas compris pourquoi tu as dis "qu'à ce moment-là tu croyais encore que c'était des amis ?" ^^ En tout cas, je suis heureuse d'avoir de tes nouvelles, ça faisait bien longtemps qu'il n'y avait plus tes légendaires groumpfs sur facebook !;)

    RépondreSupprimer
  2. @ Ayaquina : moi je sais ! ^^
    @ Bénédicte : tu fais bien de rappeler que "les libraires sont nos amis, il faut les aimer aussi". Auteurs, lecteurs, n'hésitez pas à faire connaître vos titres favoris. Les libraires sont souvent des passionnés, et dans leur réseau les informations circulent très vite !

    RépondreSupprimer
  3. Salut, Bénédicte,

    On a bien raison de dire que la durée de vie commerciale d'un livre est de deux ans. Les libraires sont couverts par une avalanche de sorties toutes les semaines qu'ils risquent de passer à côté de petites merveilles. Il ne faut donc pas hésiter à aller leur parler de nos coups de coeur (ou de ses livres dans ton cas ^^).
    L'exemple de ce libraire d'une grande enseigne est probant. Je suis super content pour toi et pour les Yeux d'Opale.

    Daerel.

    RépondreSupprimer
  4. @ Ayaquina : Ma phrase était juste là pour titiller la dite amie. ^^ Et non, je ne suis plus très présente sur Facebook. J'ai de plus en plus l'impression, malheureusement, que c'est un lieu factice, livré à la publicité plus ou moins voilée. Alors, je fais une pause. :)

    @ Shaya : Et oui, les libraires sont nos amis ! Qu'on soit lecteur ou écrivain, d'ailleurs. Dans la pléthore d'ouvrages qui sortent, dénicher LE ou LA libraire qui sait vous orienter en fonction de vos goûts dans le choix d'un livre, ça n'a pas de prix. :)

    @ Daerel : Heureuse de te voir par ici. Et oui, il ne faut pas hésiter à faire de la publicité pour ce qu'on aime ou ce qu'on essaye de faire aimer. Enfin, c'est souvent plus facile à dire qu'à faire, surtout pour une timide comme moi. Et si, si, je suis timide ! Personne ne veut me croire. ;)

    RépondreSupprimer
  5. Bon, c'est pas tout ça, mais mes lecteurs attendent le tome suivant d'Opale... c'est pour quand ?
    Aline

    RépondreSupprimer
  6. Bienvenue sur ce blog, Aline. Le tome 2 est en cours d'écriture. Je n'ai pas de date de sortie à vous donner pour le moment. Désolée. Mais je vous tiendrai au courant. :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci, merci ! je parle de mes lecteurs... mais moi aussi, j'ai hâte de découvrir la suite.

    RépondreSupprimer
  8. Une autre Aline réclame... Je viens de passer dans ma librairie aujourd'hui (3 mois que je n'y avais pas mis les pieds, comment ai-je pu tenir ?!?), et je n'avais pas envie d'acheter grand chose... à part... la suite d'Opale !!
    Allez, allez, c'est fini de rêvasser, les vacances sont passées, Sidoine est terminé (enfin, presque), il est génial, et maintenant, à Opale, hop hop hop !! :p

    RépondreSupprimer
  9. @ L'autre Aline : C'est gentil tout plein. ^^ Et je t'assure que je ne rêvasse pas. Ca avance. Ca avance. :)

    RépondreSupprimer