dimanche 14 novembre 2010

Jeanne fait encore des siennes

Aujourd'hui, j'aurais dû vous raconter mes deux fantastiques journées aux Utos mais ça ne va pas être possible... Un gros torticolis m'a empêchée de prendre le départ pour Nantes, vendredi matin. Pas de Scott Westerfeld pour moi, ni de moelleux au chocolat promis par Silène. Gourmande comme je suis, j'avoue ne pas savoir ce que je regrette le plus. Enfin si, de voir les grenouilles mais voilà, c'est partie remise à l'année prochaine.

Côté écriture, je n'ai pas beaucoup avancé sur le papier, les ponts et maux de dos en sont les grands responsables. Par contre, qu'est-ce que je cogite ! Depuis que j'ai décrété arrêter le premier jet de Sidoine pour me lancer à coeur perdu dans le second tome d'Opale, ma muse ne cesse de me donner des idées pour mon barbare, et de bonnes idées !!! A se demander où elle était fourrée, cette muse, durant ces derniers mois. Il faut dire que j'ai appris un nouveau fait sur Jeanne d'Arc il y a peu, un truc un peu fou et qui m'a ouvert les yeux sur certains détails de mon récit qui ne collaient pas. Je l'ai déjà dit et je sais que je le répéterai encore et encore : "cette fois, je tiens le bon bout." Et je dois dire un grand merci à mes alphas lecteurs qui ont su me dire que ce que j'avais écrit n'était pas terrible. Je sais que ce n'est pas facile pour eux de me dire des choses désagréables. Bref, côté Sidoine, je suis dans la partie que je préfère dans l'écriture, la reprise du premier jet pour en faire un roman. Le fait que le premier jet ne soit pas terminé n'est pas un problème. Donc, je revois les chapitres un à un et les modifie. Je connais mieux les personnages et change les dialogues en conséquence. Je rajoute quelques décors, modifie certaines options choisies lors du premier jet, mais ce n'est pas de la réécriture, pas vraiment, puisque le scénario de base reste le même. J'adore cette partie de l'écriture, bien plus que l'écriture du premier jet. C'est là que le roman prend réellement son essor, devient vivant. C'est magique !

Alors, vous allez me dire : "Ouais, la fois d'avant, elle nous annonce abandonner Sidoine pour Opale et là, elle a changé d'avis et fait l'inverse ! Ah, les filles, ça sait jamais ce que ça veut !" Et je vous répondrais : "Que nenni !"

Je me suis trouvée une méthode de travail, enfin, qui me convient parfaitement. Il fallait juste avoir deux romans en cours pour la mettre en place. Le matin, j'écris le premier jet d'Opale et l'après midi, je retravaille Sidoine. Et ça se passe très bien. :) J'en suis au 3ème chapitre d'Opale. Bon, à vrai dire, je viens de réaliser ce matin que les deux premiers chapitres n'étaient pas corrects mais c'est juste un déplacement dans le temps et ça va aller vite à corriger. Et oui, je vais le corriger avant de continuer le 3ème chapitre, avant d'oublier. :)

Donc voilà. Tout avance et ça fait du bien quand les choses avancent.

16 commentaires:

  1. Je serais bien curieuse de savoir ce que tu as appris... Serait-ce quelque chose que je savais déjà ?!

    RépondreSupprimer
  2. Il est rarissime pour un auteur d'arriver à travailler sur 2 projets différents. Félicitations, vous en faites partie... contrairement à moi, snif.
    Ceci dit, même si je suis contente d'apprendre que je lirai un jour la suite des aventures d'Héléa et des onyxiens, je ne peux m'empêcher de songer que Sidoine est repoussé (pour son bien). J'avoue qu'une refonte de l'histoire de Jeanne d'Arc et les extraits proposés sur votre blog ont plus que piqué ma curiosité.
    Au plaisir de vous (re)lire
    Sophie

    RépondreSupprimer
  3. @ Aline : Ca m'étonnerait beaucoup que tu le saches déjà. Je suis un peu tombée sur le cul en l'apprenant et pourtant, c'est tellement évident ! La réponse se trouve dans un livre qui vient tout juste de sortir : "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises" de François Reynaert. Je l'ai feuilleté vendredi.

    @ Sophie : Je ne pense pas que ce soit si rarissime que ça. J'en connais au moins deux qui le font. :) Vous écrivez ? Je ne savais pas ! Il faut vous inscrire au forum de Cocyclics si ce n'est déjà fait. :) Et pour Sidoine, oui, il est repoussé mais pour son bien. Je veux en faire un bon roman ! Je vais en faire un bon roman ! :) Merci pour les encouragements en tous cas. Ca me fait chaud au coeur. :)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Benedicte pour cette double avancée.
    L'avantage d'avoir du temps pour écrire, c'est que tu peux travailler sur deux histoires en parallèle (*loutre jalouse*). J'ai hâte de voir ce que ça va donner !

    RépondreSupprimer
  5. Moi si j'ai un "truc qui coince", j'ai souvent besoin de faire un truc différent pour que mon pauvre neurone réfléchisse à autre chose. Ca marche!
    Continue comme ça!! :)))

    RépondreSupprimer
  6. Groupmf ! Tout ça pour me faire acheter un livre ! Encore... Tu viens rallonger ma bibliothèque ? XD

    RépondreSupprimer
  7. @ Scribo-Loutre : Merci. :) C'est vrai que c'est l'avantage d'avoir du temps pour écrire et c'est aussi lié au désavantage d'avoir du temps pour écrire. Passer une journée entière à faire du premier jet, c'est trop pour moi, surtout les jours où ça veut pas venir ! :)

    @ Phooka : C'est exactement ça. Je repose mes neurones sur une tâche pour me concentrer sur une autre et du coup, je refais le plein d'idées entre les deux. C'est idéal. :)

    @ Aline : Mais non, il ne faut pas acheter le livre ! Il suffit d'attendre Sidoine et d'avoir la surprise. ;) Acheter un livre pour lire une seule petite ligne, ça serait pas bon pour le porte-monnaie. Ceci dit, il a l'air très bien ce livre... :)

    RépondreSupprimer
  8. C'est ce qu'on appelle : le double déclic ! Ou alors les deux Silex. :o)

    Lorsqu'ils frottent l'un contre l'autre, les étincelles jaillissent. ;-)

    L'un se repose, l'autre avance, et vice versa.

    (En plus, tu as un projet créatif et un projet de révision ! Si la muse est fatiguée, le correcteur lui ne l'est pas)


    Certes, à chacun de découvrir sa méthode, même si je doute qu'on puisse n'avoir qu'un seul projet d'écriture en même temps. Quand on creuse un peu, les idées arrivent en nombre, et si certaines passent en arrière plan pour laisser place "au projet" du moment, elles sont là, prêtes à bondir sur la page... et préparer le roman suivant. :-)

    Bien Amicalement
    L'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
  9. Oui, rien que le titre me tente... Par contre, pour ce qui est d'attendre la sortie de Sidoine... j'arriverai à te faire craquer avant ! XD

    RépondreSupprimer
  10. @ Amibe : Oui, c'est agréable de pouvoir passer de l'un à l'autre, comme on le veut. Quoi qu'aujourd'hui, j'ai eu du mal sur les deux. lol. Mais mon torticolis qui ne s'arrange pas doit y être pour quelque chose.

    @ Aline : Vu que tu lis Sidoine en avance sur tout le monde, tu ne devrais pas avoir à attendre tant de temps que ça. A moins que tu ne renonces à le relire et là, je comprendrais tout à fait... :)

    RépondreSupprimer
  11. Cette méthode de travail donne très envie Bénédicte !

    RépondreSupprimer
  12. Ne me parle pas de torticolis, même déglutir ça fait mal... ;-))

    Mince, tu m'as contagié !

    Moi, il est du côté droit du cou...
    Mais y a du soleil sur ma région, ça compense.

    Bisous
    Et guéris vite, ils sont nombreux à t'attendre. :-)
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
  13. @ Swald : je te la conseille, cette méthode de travail. :)

    @ Bernard : désolée de t'avoir contaminé. Il semble qu'il y ait une épidémie en ce moment. J'ai même cherché le rapport entre torticolis et virus ce matin sur google mais j'ai rien trouvé de flagrant. Le mien n'est pas parti et je me repose... Bronze bien, toi, et soigne toi bien. Gros bisous guérisseurs. :)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, et tout d'abord, bravo pour votre parcours, et la richesse de votre univers.Je venais humblement vous demander conseil.
    J'ai termine mon manuscrit, et j'envisage de le déposer en ligne chez Gallimard Jeunesse. On me demande un résumé. Savez-vous s'il s'agit d'un synopsis, ou bien d'un texte d'introduction (comme un quatrième de couverture?)

    Merci infiniment par avance.
    Marie

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Marie et merci pour le parcours. :) Concernant le dépot en ligne chez Gallimard Jeunesse, je ne l'ai pas utilisé et je ne peux donc pas vous dire. Par contre, je sais que généralement les éditeurs veulent un synopsis, je pencherais donc plutôt pour un synopsis qu'une 4ème de couv. En tous cas, bonne chance pour votre manuscrit et n'hésitez pas à rejoindre la mare (Cocyclics) dont le lien se trouve à droite si vous aviez besoin d'aide concernant l'écriture ou l'édition.

    RépondreSupprimer
  16. Tu veux rire ? Renoncer ?! Je trépigne pour avoir la suite, je ne vais pas renoncer !!
    D'ailleurs, si je pouvais voir ton torticolis deux minutes pour lui dire ce que je pense de lui...

    RépondreSupprimer