vendredi 26 novembre 2010

Neige et séance de dédicaces à venir

Il fait froid ! Cette nuit, il a même neigé ! La blanche ouate recouvre les ardoises rouges des toits, l'herbe verte, les branches dénudées des arbres rendant au monde une part de féérie. C'est magique. Il n'y a plus de gris, de sale, juste cette blancheur immaculée. J'aime la neige ! J'aime le crissement qu'elle produit sous mes pas quand elle est encore fraîche. Ca me rend un peu poète, un peu nostalgique des batailles de boules de neige et des bonhommes de neige que je faisais enfant. Un chocolat chaud entre les mains, à présent, je me contente de la contempler et de dire : "C'est beau..."

Et à part boire du chocolat chaud, qu'est-ce que je fais ? Ben, je bosse, comme d'habitude. :) Ma nouvelle méthode de travail, écriture du second tome d'Opale le matin et relecture de Sidoine l'après-midi, me convient parfaitement et j'avance vite sur les deux romans. J'ai écrit les 4 premiers chapitres d'Opale et attaqué le 5ème, celui avec le Vénéré. J'en suis à la relecture du 4ème chapitre pour Sidoine. Pour ce dernier, je cherche encore de beaux jurons à lui mettre dans la bouche mais je ne désespère pas de trouver.

Concernant le second tome d'Opale, je crois bien avoir omis de vous dire qu'il y en aurait un troisième... Ca ne ravira pas tout le monde, je le sais bien, mais je ne peux franchement pas vous laisser sans une suite avec la fin que je vous réserve pour ce second opus. Il est même possible que je pousse l'exagération jusqu'à écrire un 4ème tome mais on va déjà écrire le second avant de voir plus loin. :) Enfin, voilà, maintenant, vous êtes prévenus ! :)

Ah ! Et vous aurez peut-être remarqué qu'une nouvelle séance de dédicaces s'est glissée dans la liste sur la gauche du blog. Oui, oui, j'ai le plaisir d'aller dédicacer à la FNAC d'Orléans le samedi 11 décembre 2010. Quand j'ai appris la nouvelle, je faisais des bonds partout. :) C'est grâce à William, le libraire jeunesse de cette FNAC. Il a beaucoup aimé Opale, lui a attribué un coup de coeur sur le site de la FNAC et s'est même inscrit à ma page Facebook. Nous avons échangé quelques mps, évoqué l'idée que je vienne dédicacer dans sa librairie, sans y croire vraiment, et puis, ça s'est fait ! Je suis ravie d'y aller ! Si vous êtes dans le coin cette après midi là, n'hésitez pas à venir me faire un petit coucou ! En plus, être à Orléans alors que j'écris un roman basé sur l'histoire de Jeanne d'Arc, quelle joie ! Bon, je n'aurai malheureusement pas le temps d'arpenter les lieux et je crois qu'il vaut mieux que je ne dise pas trop qu'Oriane est une prostituée... ^^

C'était les nouvelles du jour. A bientôt. :)

dimanche 21 novembre 2010

Hier, je dédicaçais à la librairie du Grand Cercle à Eragny

Hier, j'ai vécu ma toute première séance de dédicaces à la librairie du Grand Cercle à Eragny et il faut que je vous raconte...

Je suis partie de chez moi plutôt stressée. J'avais emmené avec moi mon ami GPS et malgré ses conseils avisés, j'ai réussi à me perdre... mais ça, c'est habituel. Enfin, ce qu'il y a de bien avec mon ami GPS c'est qu'il ne renonce jamais et je suis finalement arrivée à bon port avec de l'avance. La librairie se trouve dans un centre commercial et j'ai cherché le plan pour m'y retrouver et bien sûr, je ne l'ai pas trouvé... 3 étages à visiter... Heureusement, j'ai eu de la chance et mes premières minutes de recherche furent des plus fructueuses. Je suis entrée dans la librairie, le coeur battant à vive allure, ai repéré le rayon jeunesse et fendu la foule pour me diriger vers l'un de ces pupitres derrière lequel se tiennent les libraires. Face à lui, une table, deux bonnes dizaines d'Opale empilés et une affiche qui présentait le roman et annonçait la dédicace de l'auteur : moi.

J'ai été très très gentiment accueillie par Amélie et, après quelques minutes d'hésitation, à essayer de calmer mon stress entre les rayons jeunesse, j'ai rejoint la chaise qui m'avait été octroyée. J'ai rangé mes petites affaires, sortit mon stylo plume spécial dédicace, avec la lenteur de ceux qui savent pertinemment qu'ils n'auront pas grand chose à faire de leur après midi et qu'ils peuvent prendre leur temps pour la moindre petite chose. Je me suis assise. L'adorable Carole m'a demandé si je voulais boire ou manger et j'ai opté pour un café qu'elle m'a apporté avec un verre d'eau. Mélanie, la libraire qui m'avait invitée, est alors venue me dire bonjour et nous avons papoté ensemble. La première personne s'est approchée, a discuté avec moi et s'est décidé pour l'achat d'Opale. L'esprit en émoi, je lui ai fait une dédicace, tellement stressée que je me demandais quelle date on était. Heureusement, de superbes marque pages, spécialement faits par les libraires pour ma dédicace trônaient en bonne place sur la table et il m'a suffit d'y jeter un oeil. Ensuite ? Eh bien... entre Carole qui venait régulièrement vérifier que je n'avais besoin de rien, Mélanie avec qui je discutais de tout et de rien, Véronique qui est passée me dire bonjour, l'amie d'une amie qui a emporté 4 Opale à elle seule et l'a fait acheté par un ami, Bérangère qui avait eu un coup de coeur de libraire pour mon roman, les différentes personnes intriguées par l'ouvrage, à qui je l'expliquais et qui repartaient avec, les libraires qui voulaient une dédicace, je n'ai pas vu la journée passer. Et quelle journée ! Moi qui pensais et Mélanie pensait de même que si j'arrivais à dédicacer 2 ou 3 romans, ce serait bien, je suis repartie avec pas moins de 15 signatures. Il y a même eu un moment où on s'est demandé s'il y aurait assez d'Opale. Quel plaisir de rencontrer tous ces gens et de leur parler de mon roman et de plein d'autres choses ! Quel joie de les entendre dire que ça leur semblait intéressant cette rencontre entre deux mondes !

Merci à Véronique d'avoir parlé de moi à Mélanie. Merci à Mélanie de m'avoir invitée. :)

En sortant de la librairie, j'étais lessivée. Je n'aurais jamais imaginé que de chercher à écrire une dédicace différente pour chaque personne puisse être aussi demandeur d'énergie. Mais j'étais heureuse de l'avoir fait et je n'avais qu'une envie, recommencer !!!!

Alors, vivement Montreuil, le 3 décembre ! Et vivement Boulogne, le 4 décembre !

J'ai hâte de vous rencontrer. :)

mercredi 17 novembre 2010

Critiques trop révélatrices

Un petit message pour vous rappeler que je ferai une séance de dédicaces à la librairie du Grand Cercle de Cergy ce samedi 20 novembre de 14h à 18h. N'hésitez pas. Je pense que ce sera assez confidentiel. :)

Et sinon, je voulais vous mettre en garde, pour ceux qui n'ont pas encore lu Opale. Méfiez vous de certaines critiques de certains blogs. Non pas parce qu'ils disent du mal d'Opale. Ils en ont le droit le plus absolu mais parce qu'ils en dévoilent beaucoup plus qu'il n'est raisonnable. Je suis tombée sur l'une de ces critiques aujourd'hui et non, je ne vous en indiquerai pas le lien, et j'avoue que ça m'a mis le moral dans les chaussettes de voir une bonne partie de l'intrigue ainsi dévoilée. J'ai demandé à l'auteur de modifier cette critique pour que le plaisir des futurs lecteurs d'Opale ne soit pas proche du zéro absolu mais je ne sais pas si ça sera fait et... je ne peux pas empêcher les gens de parler, et heureusement ! Enfin, voilà. A part, pondre un message sur mon blog pour vous faire part de mon désaccord, de mon désarroi et de ma tristesse, je ne peux faire grand chose de plus.

En voilà une autre, de critique. J'aime beaucoup le nom : Ying et Yang

dimanche 14 novembre 2010

Jeanne fait encore des siennes

Aujourd'hui, j'aurais dû vous raconter mes deux fantastiques journées aux Utos mais ça ne va pas être possible... Un gros torticolis m'a empêchée de prendre le départ pour Nantes, vendredi matin. Pas de Scott Westerfeld pour moi, ni de moelleux au chocolat promis par Silène. Gourmande comme je suis, j'avoue ne pas savoir ce que je regrette le plus. Enfin si, de voir les grenouilles mais voilà, c'est partie remise à l'année prochaine.

Côté écriture, je n'ai pas beaucoup avancé sur le papier, les ponts et maux de dos en sont les grands responsables. Par contre, qu'est-ce que je cogite ! Depuis que j'ai décrété arrêter le premier jet de Sidoine pour me lancer à coeur perdu dans le second tome d'Opale, ma muse ne cesse de me donner des idées pour mon barbare, et de bonnes idées !!! A se demander où elle était fourrée, cette muse, durant ces derniers mois. Il faut dire que j'ai appris un nouveau fait sur Jeanne d'Arc il y a peu, un truc un peu fou et qui m'a ouvert les yeux sur certains détails de mon récit qui ne collaient pas. Je l'ai déjà dit et je sais que je le répéterai encore et encore : "cette fois, je tiens le bon bout." Et je dois dire un grand merci à mes alphas lecteurs qui ont su me dire que ce que j'avais écrit n'était pas terrible. Je sais que ce n'est pas facile pour eux de me dire des choses désagréables. Bref, côté Sidoine, je suis dans la partie que je préfère dans l'écriture, la reprise du premier jet pour en faire un roman. Le fait que le premier jet ne soit pas terminé n'est pas un problème. Donc, je revois les chapitres un à un et les modifie. Je connais mieux les personnages et change les dialogues en conséquence. Je rajoute quelques décors, modifie certaines options choisies lors du premier jet, mais ce n'est pas de la réécriture, pas vraiment, puisque le scénario de base reste le même. J'adore cette partie de l'écriture, bien plus que l'écriture du premier jet. C'est là que le roman prend réellement son essor, devient vivant. C'est magique !

Alors, vous allez me dire : "Ouais, la fois d'avant, elle nous annonce abandonner Sidoine pour Opale et là, elle a changé d'avis et fait l'inverse ! Ah, les filles, ça sait jamais ce que ça veut !" Et je vous répondrais : "Que nenni !"

Je me suis trouvée une méthode de travail, enfin, qui me convient parfaitement. Il fallait juste avoir deux romans en cours pour la mettre en place. Le matin, j'écris le premier jet d'Opale et l'après midi, je retravaille Sidoine. Et ça se passe très bien. :) J'en suis au 3ème chapitre d'Opale. Bon, à vrai dire, je viens de réaliser ce matin que les deux premiers chapitres n'étaient pas corrects mais c'est juste un déplacement dans le temps et ça va aller vite à corriger. Et oui, je vais le corriger avant de continuer le 3ème chapitre, avant d'oublier. :)

Donc voilà. Tout avance et ça fait du bien quand les choses avancent.

lundi 8 novembre 2010

La pseudo base octale d'Opale

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de base octale. De nombreuses personnes qui ont lu ou lisent Opale se plaignent de ne pas comprendre le système de calcul opalien malgré les annexes. Je vais donc essayer de mieux expliquer.

Alors, déjà, la base de calcul utilisée dans Opale est une pseudo base octale et non une vraie. Non, non, vous enfuyez pas ! C'est tout bête. En fait, dans une véritable base octale, on n'utiliserait pas le 8. J'ai fait le choix de l'utiliser pour simplifier la lecture (et visiblement, ça n'a pas aidé) et aussi pour des raisons historiques propres à Opale qui vous seront dévoilées dans le futur. Donc, voilà, on utilise un 8 dans la base octale d'Opale alors qu'on devrait pas.

Maintenant. Comment ça marche ? C'est très simple. En base dix, notre base à nous, les occidentaux, ça fonctionne de cette façon. (Oui, parce que d'autres peuples comptent en base 24, 60, 20 et autre, hein...) Quand je vous dit 32, vous savez que c'est 3 fois 10 auquel on ajoute 2. C'est tellement dans notre façon de penser que nous n'y réfléchissons même plus. En base octale, c'est pareil. 32, c'est 3 fois 8 auquel on ajoute 2. Ce qui ferait 26 en base 10. Tout le monde suit ?

Oui ? Alors, examen suprise, si je vous dit 27 en base octale, ça fait combien en base dix ?

Maintenant, sur Opale, pour "simplifier", on ne dit pas deux sept, mais deux huit sept, c'est-à-dire, deux fois huit plus sept.

Voilà. Si vous n'avez pas compris, n'hésitez pas à le dire. N'ayez pas peur, vous ne serez certainement pas les seuls. Et si vous avez compris, dites le aussi. J'utiliserai cette explication dans les annexes du prochain Opale. :)

mercredi 3 novembre 2010

La loi d'Onyx

Vous l'avez peut-être constaté, la partie sur les critiques concernant Opale a augmenté ces derniers jours. Elle s'est enrichie des commentaires laissés par mes amies les grenouilles sur la mare. Toutes n'ont pas apprécié Opale et c'est bien normal. Tous les goûts sont dans la nature et dans la mare. :) Il y a également une critique élogieuse de Emma Phooka du blog "book en stock" qui a adoré Opale. Ca m'a fait drôlement chaud au coeur. :) Comme vous le voyez, les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Et aujourd'hui, j'ai fait un choix, peut-être une bêtise. Ca plaira à certains, déplaira à d'autres. J'ai ouvert un fichier word tout propre, tout vide, et j'y ai inscris les premiers mots du tome 2 d'Opale. Oui, oui, je me suis lancée. :)

Et vous me direz : Et Sidoine ? Et bien, je ne l'oublie pas. Je pensais le terminer dans les 15 jours à venir mais voilà, les retours de mes deux alphas lecteurs ne sont pas bons et ils ont raison. Il faut donc que je retravaille le texte que je leur ai donné. Impossible de continuer sur ma lancée puisque c'est le scénario qui patine allégrement dans la semoule. Et ça signifie beaucoup plus de travail et pas de fin de Sidoine dans les 15 jours et donc un report pour Opale et... je n'ai plus envie d'attendre pour continuer Opale. Sidoine était censé être un court roman pour me délasser avant de reprendre Opale. Là, c'est devenu un roman à part entière et je ne veux pas le gâcher en le faisant à la va vite. Je continuerai d'y travailler quand Opale me sortira par les trous de nez. Ce ne sont pas les idées pour l'améliorer qui me manquent. :)

Pourquoi me dépêcher pour Opale, me direz-vous ? Eh bien, parce que je me sens mal d'une certaine manière. Opale était censé être un one-shot et j'entends trop de gens me demander la suite. Je sais que, moi, je détesterais attendre... Et puis aussi et surtout parce que ça me fait drôlement plaisir de continuer Opale !

Donc, voilà, aujourd'hui, j'ai écrit les 5000 premiers signes d'Opale et je compte bien continuer demain. Pour l'instant, le titre de ce second tome est "La loi d'Onyx", un titre donné par ma moitié, mais je pense que ça va encore évoluer.

mardi 2 novembre 2010

Librairie le Grand Cercle d'Eragny

Un petit mot rapide pour vous dire que je serai en dédicace le samedi 20 novembre de 14h à 18h à la librairie le Grand Cercle d'Eragny (95). Voici le lien des lieux : http://www.legrandcercle.fr/

Un gigantesque merci à Véronique pour avoir fait ma publicité auprès de la libraire jeunesse. :)