mardi 19 janvier 2010

Prévision de date de sortie d'Opale

Il s'est passé pas mal de choses depuis mon dernier message et une absence phénoménale de temps pour mettre à jour ce blog.

Samedi, j'ai eu le plaisir de rencontrer des grenouilles lors d'un salon de thé organisé par Macalys. Des discussions enthousiasmantes s'en sont suivies sur nos auteurs et oeuvres préférés, sur ce que nous écrivions, nos méthodes de travail. Nous avons également beaucoup ri et mangé de bons gâteaux et bu des thés raffinés. Je vous invite à rejoindre le forum cocyclics pour avoir les dates de ces rencontres parisiennes et bientôt lyonnaises. Tout le monde est le bienvenu.

Lundi, j'ai rencontré mon éditrice, Catherine Bon et son équipe, Marie et Hélène. Hélène est ma correctrice attitrée sur les yeux d'Opale et Marie chapeautera la gestion du roman de A à Z pour sa sortie en librairie, cela implique l'illustration de couverture, le quatrième de couverture, la mise en page et la typographie, les corrections, la partie commerciale et je dois sans doute en oublier. Jamais encore je n'avais réalisé la somme colossale de travail que nécessitait la sortie d'un livre. C'est une véritable machine qui se met en marche ! Ah ? Vous voulez une date de sortie ? Sûr ? Disons fin 2010. ^^

Ca peut sembler loin mais il reste encore beaucoup de travail à faire, notamment de nouvelles corrections. Le niveau d'exigence de Gallimard m'a impressionnée. Ma correctrice a relu le roman (1 200 000 signes tout de même) à haute voix pour vérifier que le texte coule bien ! Je pense en avoir pour un mois de travail pour faire les corrections demandées. Elles touchent essentiellement Opale. Ensuite, il faudra voir si mes corrections conviennent à Marie et Héléne et si oui, on passera à l'étape suivante qui est la correction orthographique et grammaticale et une dernière étape qui est la réalisation d'une charte. Je vous expliquerai au fur et à mesure.

Sinon, pendant cette réunion, j'ai ressenti deux émotions contraires qui ont certainement déstabilisé mes interlocutrices. D'abord, la déception de devoir encore retravailler un texte que je croyais terminé, le meilleur possible, la déception aussi de voir qu'Opale ne sortirait pas plus tôt, et une joie brute de voir le visage de mes interlocutrices s'illuminer en parlant de mon roman, de leur amour des personnages, des deux mondes, de l'intrigue, la joie d'être aussi bien entourée pour mon premier roman et de voir cette puissante machine qu'est Gallimard jeunesse entièrement tournée vers la réalisation d'un beau livre, d'un livre qui donne envie à tous de le lire. Je sens que ça va être pénible ces dernières corrections. J'ai l'impression qu'on me replonge soudain dans un bain tumultueux peuplé de requins et de piranha que je venais de quitter avec joie. Je n'aime pas corriger un texte et des doutes m'assaillent sur mes possibilités de parvenir au niveau d'exigence demandé. Je ferai comme d'habitude, de mon mieux.

Donc, pour ceux qui n'ont pas lu ce long, très long post, le principal est la sortie de mon roman "Les yeux d'Opale" pour la fin de l'année 2010.

11 commentaires:

  1. Flaubert ! Bénédicte. Flaubert !

    Jusque sur le marbre de l'imprimeur, il corrigeait. :-))

    Et oui, l'édition c'est bien une grosse machinerie qui se met en branle, avec du temps et de l'argent derrière.

    Fin 2010, si c'est pour la rentrée, c'est le meilleur que l'on puisse t'offrir.

    Je trouve même super que tu aies le droit à une deuxième correction, avec quelqu'un d'appliqué. Qui a relu ton texte à voix haute.
    D'habitude, ça va bien plus vite.
    Potentiel, potentiel.

    Un dernier mois avant l'accouchement définitif.
    Pour un premier roman, c'est très intéressant. :-)

    Bisous baveux sans modération
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
  2. Tu as raison, Bernard, et je ne l'ai sans doute pas assez dit ni dans ce post ni lors du rendez vous d'hier mais je prends seulement conscience de la chance que j'ai d'avoir des gens qualifiés qui s'intéressent ainsi à mon roman, qui y croient avec une telle force. C'est du travail mais ça en vaut largement la peine. :) Merci pour les bisous et ta confiance en moi. :)

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Bénédicte !

    Je comprends tout à fait les deux sentiments que tu évoques. Mais là, les corrections sont différentes : tu sais qu'après, de vrais lecteurs vont le lire !

    Bon courage et plein de patience pour cette année riche et dense !

    RépondreSupprimer
  4. Je comprends Bénédicte, les corrections semblent infinies... mais dis-toi que ce qui t'aie demandé est totalement normal et que tous les auteurs publiés passent par là :) Fin 2010, c'est presque court comme délai pour un roman si long ;) je suis de tout cœur avec toi !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Bénédicte :)

    C'est par le plus grand des hasards que je suis tombée sur votre blog.

    Au printemps dernier, je faisais partie du comité de lecture des éditions Mnémos et c'est moi qui avait la charge de votre manuscrit. Je me demandais depuis où vous en étiez, et surtout quand celui-ci serait publié !
    J'ai la réponse, je n'ai plus qu'à attendre ^^
    Le titre sera-t-il modifié ?

    En tout cas bonne continuation, et à bientôt peut-être pour une séance de dédicaces...

    RépondreSupprimer
  6. Wahou ! Bonjour ! C'est super gentil d'avoir laissé un commentaire sur mon blog, Edhelw. :)

    Non, le titre ne sera pas modifié. Je n'ai entendu personne me le proposer chez Gallimard Jeunesse mais beaucoup de personnes m'ont posé la question. :)

    Puisque vous trainez dans le coin, j'en profite pour vous demander qui était votre personnage préféré dans le roman, si vous vous en souvenez.

    Et à bientôt, en séance de dédicaces ou ailleurs. :)

    RépondreSupprimer
  7. Alors... un an après, mes souvenirs se font de plus en plus vagues.
    Mais je me souviens parfaitement du lunsdum ! Ce fut mon détail coup de cœur lors de la lecture et ma mascotte pendant plusieurs semaines ^^

    RépondreSupprimer
  8. Aaaah... Ce Luïs. Tout le monde adore cette crapule velue. ^^ J'adorerais que quelqu'un soit intéressé pour en faire des dessins ou, soyons fous, des petites peluches. ^^ Merci encore, Edhelw. :) Votre message m'a vraiment fait plaisir. :)

    RépondreSupprimer
  9. Mais tu vas les faire toi-même, les peluches, non ? XD

    RépondreSupprimer
  10. Mais tout le plaisir est pour moi ^^
    Je suis heureuse d'avoir retrouvé votre trace et de pouvoir suivre la progression du roman.

    A bientôt j'espère !

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette information interessante

    RépondreSupprimer