lundi 28 décembre 2009

Le vampire qui ne voulait pas être imprimé

Ca y est ! * s'éponge le front * Ma nouvelle sur les vampires est partie à la poste ce matin. Mais quelle galère ! Il faut que je vous raconte.

Alors, je ne parlerai même pas de ma fainéantise à retravailler mon texte. Il vaut mieux ne faire aucun commentaire sur cette difficile fin d'année. Non, je vais vous parler de quelque chose de beaucoup plus terre à terre, l'impression d'une nouvelle ! Eh oui, comme je le disais dans un post précédent, en cette ère technologique qui est la nôtre, des éditeurs demandent encore qu'on leur envoie des versions papiers de nos oeuvres. En même temps, je les comprends, je n'aime guère lire sur écran...

Tout a commencé en ouvrant mon bon vieux word. J'ai fait une jolie page de présentation de la nouvelle, séparée du reste par une section, et je me suis ensuite attaquée aux entêtes et aux pieds de page. Ce furent d'abord les habituels essais pour que ma première page ne comporte pas d'entête : on met l'entête sur la seconde page, on réalise qu'il y a le "entête identique au précédent" coché, on le décoche, ça laisse l'entête sur la première page, ça le retire du reste, on vire l'entête de la première page, on le remet sur la seconde après avoir décoché le "entête identique au précédent" et ouf. Ensuite, vinrent les numérotations. Le nombre de pages, je maitrise. Il y a un nombre de pages par section. Merci Word. Par contre, indiquer la page où on est... pas moyen de lui faire comprendre qu'il ne faut pas qu'il compte la première page. Je trouve finalement et je me retrouve avec des entêtes de page sur ma première page. Je nettoie la première page et je me retrouve sans entête de page ailleurs que sur la seconde page. Je m'énerve et engueule copieusement mon pc, word et ses fondateurs, sans aucun résultat visible. Je recommence. Il ne me faudra pas moins de trois tentatives pour obtenir un truc bancal mais qui affiche ce que je lui demande... 1/12. Yeees !

J'en crierais bien de joie mais il me faut encore m'activer. Je n'ai qu'une vieille imprimante à la maison qui tourne à raison d'une page par minute, environ. Argh. Pour la faire fonctionner, pas la peine de compter sur mon pc, il n'a pas de prise pour l'imprimante. Tout le monde s'est mis aux imprimantes par clé usb... sauf moi. Donc, je ressors mon vieux pc portable qui doit peser ses 10 livres. Je l'installe près de l'imprimante sur une surface dégagée, une gageure chez moi de trouver une surface dégagée. Je branche le fatras, croise les doigts pour avoir allumé tout ça dans le bon ordre, farfouille dans mon boxon personnel pour retrouver la vieille clé usb que mon portable connait. Il ne connait que celle là... pour les autres, il ne les comprends pas. Je transfère le fichier sur la clé et j'insère la dite clé dans le pc portable. Vous avez suivi ? Vous êtes encore là ? ^^ Et là, j'ouvre le fichier et je lance l'impression. 13 pages ! 13 minutes avec chargement des feuilles blanches à la main pour éviter les bourrages. Ca ne serait pas drôle sinon. J'imprime quelques feuilles et tout se passe bien quand soudain, mon regard se visse sur le bas des pages qui sortent avec des "page 1/1", "page 2/2", "page 3/3". Je hurlerais bien de frustration mais je crains que le son de ma voix ne soit couvert par le bruit des rouleaux de l'imprimante.

Après vérification du fichier et de l'aperçu avant impression, c'est mon imprimante qui n'en fait qu'à sa tête. Je soupire très fort et me résigne. J'enverrai mon texte ainsi. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. J'ai rectifié les chiffres à la main et je l'ai envoyée ce matin avec une petite note explicative sur mes déboires informatiques.

Au final, je crois que j'ai eu plus de mal à imprimer ce texte qu'à l'écrire. Qu'on ne me parle pas de vampires avant un bon moment. Et si jamais je place le texte chez Bifrost, je sais déjà ce que je ferai du paiement. Je m'offre une imprimante !

Sur cette bonne résolution, de bonnes fêtes de fin d'année à tous et merci pour vos lectures et passages sur mon blog. :D

6 commentaires:

  1. Quelle aventure ! Ah la joie des versions papier... Perso, je renonce vite et laisse le n° de page sur la 1ère, tant pis.

    En tout cas, je croise les doigts pour cette nouvelle et te souhaite aussi une très bonne année !

    RépondreSupprimer
  2. Hihi ça me rappelle des tas de souvenirs ! Bonne année, passe de bonnes fêtes et bisous à tous les trois :)

    RépondreSupprimer
  3. Hé, hé

    Pourtant, ça me paraît facile sur Word (2002)

    => Menu Insertion
    => Numéros de page
    => Et je décoche démarrer la numérotation à la première page.

    C'est tout.

    Ok, la page 2 commence à 2.

    Tu la veux à la 1 ?

    Il faut faire :

    => Insertion / Numéros de page
    => On décoche démarrer la numérotation à la première page.

    On note le petit bouton format juste en dessous (pour certains formats prédéfinis)

    => On clique sur le Bouton Format (on voit que "A partir de" est à 1 par défaut)
    => On le passe à 0.

    Et ta page (deux) commence bien à la 1.

    Sans passer par les sauts de section (qui mettent bien le souk sous Word) et se révèlent proprement ingérable à la longue.


    Mais si tu as besoin d'une belle page de présentation vierge, (voire avec quelques pages supplémentaires) il suffit d'ouvrir un nouveau document Word pour sa page de présentation. (un peu comme l'illustration d'un bouquin, préparée à part)... et de travailler comme un imprimeur.

    En imprimerie, on ne s'enquiquine pas à vouloir tout mettre dans un même fichier Word ! :-)))

    Ça, c'est un truc d'informaticien :o))



    Pour l'imprimante, ne me dis pas que tu as une imprimante à boule, ou à aiguille... je refuse de te croire :o)))).
    Parce que là, tant que tu n'es pas restée une heure près d'une "vraie imprimante bruyante", tu ne sais pas combien est douce la musique d'une jet d'encre, et presque valse silencieuse une laser.


    En tout cas, j'aime bien ton humour.
    Et tu as atteint ton but vampiresque.
    C'est donc tout bon pour 2010 ! ;-)

    Pour bien démarrer l'année, achetez-vous un petit vampire !
    Slurp ! Slurp ! Slurp !
    L'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
  4. Et c'est là qu'on se dit que les éditeurs qui acceptent les mails, c'est quand même bien pratique... ma pauvre :( :( mais au moins, le calvaire est terminé !

    RépondreSupprimer
  5. Eh éh éh !
    J'avais déjà entendu ce que ça donnait, les séances d'impression chez toi, mais maintenant que j'en ai vu une vraie (pour une seule feuille, en plus !), ben j'imagine parfaitement tout ce que tu viens de raconter !
    Et... je suis désolée, hein, mais je suis morte de rire ! Je te vois, là, en train d'engueuler ton pc, ta clé, ton "imprimante"... XD Pardon, pardon...
    Bon, en tout cas, le papa Noël saura quoi apporter, la prochaine fois. Encore que, ça tiendras ptet pas jusqu'au prochain Noël, si ? :p
    Allez, gros bisous et bonne fin d'année quand même !

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous pour vos messages de soutien, même à celle qui se reconnaitra et se moque de moi. ^^ Et merci pour les explications, Bernard. La prochaine fois, je m'y référerai. ^^

    RépondreSupprimer