lundi 2 mars 2009

Sidoine et Oriane

Les échanges avec mon éditrice se poursuivent. Je pensais qu'une fois le livre accepté par la maison d'édition, tout se passait vite, très vite, mais je me trompais lourdement. Je comprends mieux pourquoi Opale est prévu pour fin 2010 et je commence même à me dire que ce sera bien s'il sort à cette date. Enfin, je vais pas me plaindre, non plus. ^^

Comme promis, je vais vous parler de Sidoine et Oriane, le roman sur lequel je bosse. Je n'ai pas encore le titre de ce roman alors, pour l'instant, ce sera Sidoine et Oriane. C'est un roman qui se base sur des faits historiques mais se déroule dans un moyen age que j'ai réinventé. Je n'ai pas la prétention de connaitre suffisamment l'époque, le XVème siècle, pour écrire un roman d'histoire et puis, je veux y mêler de la magie, et bien sûr, m'éloigner du scénario original. Je peux lever tout de suite le mystère sur le personnage historique dont je narre les aventures, il s'agit de Jeanne d'Arc. Je pense que c'est clairement identifiable dès le début du roman.

A la base, cette idée de roman m'est venue suite à une discussion avec mon petit mari lors d'un long trajet en voiture. Le thème de notre discussion était ce qu'on nous apprends de l'histoire par rapport à ce qu'il se passe en réalité. L'Histoire, tout le monde le sait, est écrite par les vainqueurs, mais au delà de cela, les personnages historiques, tels Vercingétorix, Alexandre le Grand, Jeanne d'Arc pour ne citer qu'eux, sont utilisés par les uns ou les autres à des fins toute personnelle. Leur histoire est alors modifiée, subtilement ou pas, et finalement apprise ainsi par tant de monde qu'il ne nous viendrait même pas à l'idée de contester les faits qu'on nous décrits. Et pourtant...

J'ai repris les thèses avancées par M. Gérard de Senneville dans son livre "Yolande d'Aragon" concernant Jeanne d'Arc. Dans ce livre, l'auteur nous explique l'influence de la Reine d'Aragon, Yolande, sur le roi Charles VII dont elle était la belle mère et les manipulations exercées par elle pour faire de Jeanne d'Arc la légende qu'elle fut à des fins toutes politiques. J'entends déjà les intégristes de tous poils hurler aux loups mais chacun est libre de penser ce qu'il veut, non ?

Dans mon roman, Sidoine est un agent de la reine Yolda, chargé de ramener une jeune femme, Oriane, auprès du dauphin en lutte pour récupérer son trône. Bien sûr, ça ne se passe pas comme prévu. Déjà parce qu'Oriane est un pis aller par rapport à la personne initialement choisie qui a été malencontreusement tuée par les hommes de Njorg et que c'est une jolie petite tête de mule. Mais pour la tête de mule, à force de lire commentaires et récits sur Jeanne d'Arc, je pense ne pas m'éloigner de la personnalité de notre si illustre salvatrice. Njorg, donc, est employée par le camp adverse pour empêcher qu'Oriane ou une autre ne parvienne en vie près du roi. C'est une mage sanguinaire et elle a des comptes à régler avec Sidoine...

Je ne vous raconte pas la suite... d'une part, vous la connaissez, et ça se termine par un bûcher bien chaud... et d'autre part, il faut bien conserver un peu de mystère... si jamais il se trouvait quelqu'un qui ait envie de lire mes écrits. :D

Pour l'heure, j'en ai écrit environ un tiers mais je suis en train de réécrire ce tiers. Non, ça n'avance pas vite mais mon monde et mes personnages évoluent au fil de mon écriture, m'obligeant souvent à des remises à plat. C'est ça quand on est infoutue de faire un scénario ou des personnages non fluctuants dès le départ. Un vrai plaisir de masochiste. ^^

4 commentaires:

  1. comment ça, si quelqu'un est intéressé par tes écrits ? C'est la meilleure tiens! Ton histoire m'a l'air passionnante, en tout cas, j'ai hâte de lire quelques bouts de cette Jeanne revisitée ^^ et pour bosser dans l'historique pur et dur pour le moment, tu as toutes mes ondes d'encouragement!
    En tout cas, tu as raison d'avoir remplacé "Jade" par "Oriane" ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Le synopsis est intéressant en tout cas. Je trouve ça très sympa! Bonne chance pour la suite !

    RépondreSupprimer
  3. Merci les filles. ^^

    Oh oui, j'ai bien fait de remplacer Jade par Oriane. D'ailleurs, j'étais incapable d'écrire sur un personnage qui s'appelait Jade. ^^

    Ca avance... ça avance. J'approche des 100 000 caractères. Je vise les 500 000. Il me manque juste du temps. :)

    RépondreSupprimer
  4. Tout le mal que je te souhaite. Et en attendant - histoire de te distraire entre deux corrections - je t'ai tagguée ;-)Ne me remercie pas, c'est tout naturel ^^

    RépondreSupprimer