mercredi 25 février 2009

Patatras

J'ai suivi les corrections demandées par mon éditrice jusqu'au chapitre 4 et j'attends maintenant de savoir si les deux premiers chapitres lui conviennent et la suite des corrections attendues. En gros, je suis au chômage technique côté Opale. Du coup, j'ai repris l'écriture de Sidoine et Oriane.

Enfin, repris est un bien grand mot. Disons que je reste devant ma page pas blanche depuis au moins deux jours sans être fichue d'ajouter un mot. Pourquoi ? C'est la question que je me pose depuis deux jours. Je ne sais pas comment écrire la suite. J'ai pourtant un scénario qui tient la route. J'ai mis les actions des "méchants" (J'aime pas le terme car trop manichéiste à mon gout mais c'est plus simple) et celles des "gentils", cela semble cohérent, mais au moment d'écrire la scène, pas moyen, je bloque. En fait, j'ai eu la bonne idée de me baser sur des faits historiques et j'ai donc un groupe présupposé d'un certain nombre de personnages, 8 pour être exacte. Je veux leur faire vivre un événement mais le problème est qu'il y aura forcément des morts dans le groupe si j'applique mon scénario... et je ne peux pas avoir de morts. C'est bête, hein ? Vous me direz qu'il n'y a qu'à s'éloigner de l'historique. Après tout, j'écris pas un roman historique, loin de là. Oui, ce serait une solution mais je suis du genre buté. Abandonner le scénario et l'écrire autrement ? Oui... sauf que bien évidemment j'ai écrit deux ou trois scènes que j'aime beaucoup et que je vais devoir détruire. Sniiifff.

L'autre jour, je disais que le métier d'auteur était jouissif parce qu'on pouvait faire ce qu'on voulait dans l'histoire qu'on raconte. La preuve que non. Il faut quand même suivre un scénario ou au moins un fil conducteur, demeurer cohérent, et je ne parle pas du cas où vos personnages refusent tout simplement de jouer le rôle que vous leur avez attribué. Ce sera pour une autre fois. ^^

Je vous donnerai des nouvelles d'Oriane et Sidoine bientôt. Je vous dirai même qui ils sont. Si si. ^^

2 commentaires: