lundi 24 novembre 2008

Continuité 2

En fin de semaine dernière, j'ai reçu les retours de deux de mes relecteurs préférés pour ma nouvelle pour Denoël. Merci Bernard et Alain. Je vois ce qui coince et maintenant qu'on me l'a dit, je trouve même que c'est évident. Mais le nez dans le texte, on ne voit souvent pas les défauts ni surtout, ce que ressent le lecteur. Celui qui écrit est tellement dans son histoire qu'il oublie parfois d'en donner les clefs. C'est ce que j'avais fait. L'histoire est cohérente mais manque de ce sel, de ce piment qui font la vie et les bonnes histoires. Je me remets au travail...

Dans le même temps, j'ai réalisé ce qui n'allait pas dans le début de mon nouveau roman. La mauvaise chose est que je dois le réécrire intégralement. La bonne chose est que je dois le réécrire intégralement. Je suis très contente d'être enfin sortie de ma période noire et de sentir à nouveau l'envie d'écrire me pousser en avant. Ca me manquait beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire