jeudi 19 juin 2008

Un mois de plus dans les dents

Aouch. Un mois de plus est passé, si lentement et si vite en même temps. Non, non, ce blog n'est pas fermé mais il ne m'arrive pas grand chose côté édition à part l'attente, encore l'attente et toujours l'attente.

J'ai été déçue par les éditions Mnémos. Celia Chazel m'avait parlé d'une réponse dans le mois et cela fait plus de deux mois de cela. J'aurais préféré qu'elle ne me fasse pas espérer une réponse rapide. J'ai envoyé un mail aux éditions pour en savoir plus. Je déteste le téléphone. Mais le mail est resté sans réponse... A suivre mais je n'y crois plus guère.

Côté écriture, ça avance doucement. J'ai attaqué le troisième chapitre de mon roman de dark fantasy et je me pose la question de savoir si je vais vraiment faire de la dark fantasy. Je crois que se dire "je vais faire tel genre" est illusoire, du moins pour moi. Mes personnages, mon intrigue, mon monde même, tout m'échappe en si peu de temps qu'un contrôle de genre empêche tout simplement l'écriture.

J'ai posté le début de ce texte chez Cocyclics car quelque chose me chiffonnait et les petites grenouilles de cette chaleureuse marre m'ont bien aidé. Ce lieu est une réelle bénédiction et il fait bon côtoyer tous ces écrivains en herbe, comme moi.

Suite au prochain numéro, que j'espère moins éloigné dans le temps.

8 commentaires:

  1. Tu devrais appeler Mnemos quand même, on ne sait jamais. Au moins tu serais à quoi t'en tenir. Et Gallimard ? Toujours pas de réponse ? Moi je viens de fêter les deux mois d'attente pour certaines maisons. En général c'est dans cette période que j'ai un bon refus poli. lol

    Allez courage !
    (Tiens pourquoi tu n'enverrais pas un mail à Gallimard Jeunesse ? Après tout, ils répondent rapidement et en plus comme ton texte a été envoyé chez eux via une filiale ils doivent pouvoir te dire où il en est. Enfin je pense.)

    BIz

    GYl, qui se demandait justement hier où s'en était de ton côté.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Gyl.

    Je n'ai pas très envie de les appeler en ce moment. Peut-être plus tard... mais là, j'aurais l'impression de faire du forcing et je n'aime pas ça. Et puis, ils ne prennent pas la peine ou n'ont pas le temps de répondre aux mails... pourquoi les appeler ?

    Pour Gallimard Jeunesse, la personne qui m'avait appelée m'avait laissée ses coordonnées tel et elle m'avait prévenue que ce serait long. Je vais attendre encore un peu et je la rappellerai sans doute pour savoir où ils en sont.

    Bisous à toi et bon courage à toi aussi. Je sais que tu es en plein dedans comme moi. :D

    Bénédicte

    RépondreSupprimer
  3. Salut Bénédicte!
    Je comprends ta déception mais dis-toi que rien n'est fait encore. Deux mois, dans le monde de l'édition, c'est rien du tout. Tu as déjà fait du chemin depuis le premier mot couché sur le papier.
    Je suis d'accord avec Gyl, tu devrais peut-être contacter Gallimard Jeunesse histoire de savoir où ça en est, et même si ça fait un peu "forcing". Après tout, tu as le droit de savoir. Si en plus ça peut te donner un début de réponse et faire en sorte que tu te tortures un peu moins l'esprit, pourquoi pas... C'est vrai que c'est pas évident, je suis moi-même un peu timide dans ce genre de situation.
    Je te souhaite bon courage et donne-nous vite des nouvelles!

    Maira

    RépondreSupprimer
  4. De toute façon il ne faut pas trop se laisser stopper par l'attente des réponses. Il faut écrire, encore écrire, toujours écrire, et diffuser par tous les moyens : fanzines, blogs, etc... Nous sommes désormais à une époque où la maison d'édition, si elle reste le must (et je suis de cet avis), n'est plus une fin unique en soi. Il faut utiliser tous les moyens d'expression. Toujours avoir en quelque sorte un plan B en réserve.

    patricksvast.hautetfort.com
    vastinblack.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Maira,

    ça me fait plaisir de te "voir". Je me demandais si tu allais bien. :)

    Merci pour tes encouragements. C'est vrai qu'il est normal d'attendre avec l'édition mais je ne suis pas d'un tempérament patient et tout a été si vite au début que... je ne peux m'empêcher d'attendre.

    Je suis comme toi, pour le tel, très timide, et j'ai l'impression de ne dire que des âneries. Je préfère encore attendre un peu. :)

    A bientôt et n'hésite pas à me donner des nouvelles par mail, toi aussi.

    Bénédicte

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Patrick S. Vast,

    merci pour votre commentaire et rassurez vous, je n'attends pas. J'écris... un peu moins ces temps-ci pour des raisons de santé, mais j'écris. Et même si mon roman était refusé partout, je continuerai à écrire parce que j'aime ça, que ça me démange, que ça me prends aux tripes. :D

    Quand aux nouvelles pour les fanzines, c'est un autre genre que les romans et j'avoue que maintenant que j'ai gouté au roman, je préfère écrire un roman. En plus, j'ai eu quelques expériences désagréables avec les nouvelles et les fanzines... comme beaucoup, je suppose.

    Bonne continuation à vous.

    RépondreSupprimer
  7. Salut Bénédicte!

    Nous n'avons plus de nouvelles de ta part, est-ce que tout va bien? J'espère vivement que oui, et que ton deuxième tome avance bien.
    De mon côté la vie au Québec s'écoule tranquillement. Je cherche encore le travail qui me donnera suffisamment de temps et de quiétude pour écrire un peu plus qu'en ce moment (est-ce utopique, vraiment? Bon, d'accord... snif).
    En attendant d'avoir quelque chose de suffisamment solide à te faire lire, je te souhaite une très belle semaine! Tiens bon!!
    xxx Maira

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Maira,

    j'étais en vacances et j'ai une terrible baisse de régime en ce moment. Pas envie de grand chose. Ca devrait aller mieux au début septembre.

    Je croise les doigts pour ton travail.

    Gros bisous

    Bénédicte

    RépondreSupprimer